POUR TUSNAMI TRUMP, SNOWDEN; UN TRAITRE !

Publié le par Toutes reproductions des articles doivent mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Selon Donald Trump, Snowden est le déshoneur de l'Amérique avec ses révélations. Il n'aurait même pas de diplômes. Tsunami Trump s'étonne comment il ait put accéder à ses fonction, croyant savoir qu'il n'est même pas un diplomé et craint qu'il y ait des milliers d'autres Snowden dans la nature. Il termine que, curieusement, aucune révélations sur Obama n'a fuité ! En tant que patriote américain, je comprends la colère non dissimulée de l'entrepreneur. Que dirions nous, si nous avions un Snowden français ? Quelle serait la réaction de notre Président ? De notre gouvernement ?  De notre peuple ? Ne serions-nous pas fous de rage et d'inquiétude ? 

Pourquoi protéger Snowden qui a trahit son pays en diffusant des informations confidentielles ? Donald Trump félicite au passage les russes pour leur intelligence de l'héberger, car "ils doivent en tirer le maximum en matière de renseignement." Quel pays peut tolérer un homme pareil ? Je crois aucun, lorsque les commentateurs franchouillards se gaussent à vouloir lui accorder l'asile. Ils l'appellent un "lanceur d'alertes" ! J'aimerai bien savoir, si nous avions un "lanceur d'alertes" sur nos secrets d'Etat, si les mêmes commentateurs nous débiteraient les mêmes âneries. Oui, Trump a raison, il mérite de châtiment suprême pour haute trahison, Snowden. Qu'un Snowden puisse exister révèle bien l'affaiblissement des Etats Unis d'Amérique, déclare Donald Trump. Dans une autre émission, Trump avait déclaré que si le Président Poutine, avec lequel il s'entendrait bien, offre son hospitalité à Snowden, c'est parce qu'il méprisé et hait Obama. Et, pour cause, les sanctions qu'il impose à la Russie, contraignant ses caniches d'alliés à faire de même, fomentant une guerre de déstabilitsation de la Russie en Ukraine, il est de bonne guerre que le Président Poutine héberge Snowden ! 

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article