FN ou le séisme annoncé. Jubilatoire !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Il faut les voir, les entendre, tous ceux de la fange, qui ont précipité la France dans le gouffre. Cette fange, qui ne sait rien faire d'autre que bouffer sur le dos du contribuable. Qui n'a aucune idée de ce que signifie prendre des risques, créer des richesses et des emplois. Les socialos sont foutus, les autres ne sont pas en meilleurs état, étalant leurs haines.  Ils s'écharpent sur les plateaux. S'accusent, pronostiquent, calculent, bavent leurs colères et leurs haines, les uns sur les autres et surtout leurs peurs que, demain, l'heure de pôle emploi est arrivé car,  renvoyé par les électeurs, enfin devenus lucides, sur leurs turpitudes, leurs trahisons, leurs mensonges, leurs louvoiements, manipulations, irresponsabilités, incompétences, leurs égoismes et leurs mépris pour le peuple de France, dans les limbes noires de l'oubli. Ils font dans le pathos, comme si la troisième guerre mondiale allait être déclenchée par le Front National, qui graisserait ses chars Tigres destinés à les écraser ... C'est tragi-comique. Ils ont créé tous les funestes problèmes que les français subissent et trouvent encore l'arrogance de lancer à qui veut l'entendre, qu'ils ont changés, qu'ils ont tiré les leçons et, maintenant, vous allez voir ce que vous allez voir, la France va repartir comme une fusée dans le firmament de la gloire perdue. Les Sarkozy, Juppé, qui n'a jamais lu le Coran, les Xavier Bertrand qui se prend pour un héros allant afronter la fée Carabosse, à laquelle il compte bien donner la leçon des leçons. Tout ce petit monde pérore en désordre, affolé, coupable mais pas responsable. Aux chiottes les cons, plus jamais ça. Sans aller voter pour le FN, moralement je le soutien, seul qu'il est à leur donner une bonne culottée. Pour l'instant, installons nous au théatre des régionales, le spectacle est gratuit et comptons les points, espérons encore une fois que tous ceux qui ont causé les problèmes soient enfin mis définitivement au placard. A commencer par les partis qui ne signifient rien sur le plan électoral et qui ont grand nombre de députés, je cite les verts, rois de la magouille pour négocier les postes et se la couler sous les lambris de la République, tout en se garantissant de grasses retraites. Les partis d'extrême gôche de Mélanchon, en passant par Besancenot et le pâle Laurent. Que dire de l'UDI et son vide sidéral, le cul entre deux chaises, sans colonne vertébrale, sans convictions, sans idées ? 

Enfin, pour ce pays meurtri par les partis et leurs idéologies issues de la révolution, il est temps de la mettre au musée des horreurs, cette révolution, qui n'a rien apporté de positif à la France, preuve en est, ce que nous sommes devenus, va y trouver ses racines. 

Hildegard von Hessen am Rhein

 

Commenter cet article