Le Prix Nobel de Littérature, Imre Kertész, sur l'islamisation de l'Europe

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Dans son livre, non traduit en français, mais en allemand : « Letzte Einkehr » - « Le dernier recours »,  journal de 2001 à 2009,  le Prix Nobel de Littérature 2002, le Hongrois Imre Kertész, qui a aujourd'hui 85 ans et qui fut interné à 15 ans à Auschwitz écrit ceci sur l’invasion islamisée en Europe :

« A cause de son libéralisme échevelé et autodestructeur, l’Europe sera bientôt détruite. L’Europe a produit Hitler et, après Hitler, le continent se trouve là, sans plus arguments : les portes sont grandes ouvertes à l’islam. On ose plus parler de races et de religions, pendant que l’islam, lui, ne cesse de précher la haine contre d’autres races et religions. Je voudrais dire encore quelques mots sur la politique. Je vais être très clair. Les musulmans envahissent l’Europe et la détruisent et voyez comment l’Europe se comporte face à eux, par son libéralisme suicidaire et sa stupide démocratie. Tout cela se termine toujours de la même façon : La civilisation atteint un stade si avancé, qu’elle ne sait plus se défendre et d’une manière curieuse et incompréhensible, elle élève ses propres ennemis. »

Hildegard von Hessen am Rhein. 

 

 

 

 

Le Prix Nobel de Littérature, Imre Kertész, sur l'islamisation de l'Europe

Commenter cet article