Merkel veut racheter les crimes nazis à elle seule !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Elle veut rester dans l'histoire. Angela Merkel a vu naitre en elle une folle ambition personnelle devant cette invasion migratoire. Se positionner en "Madame Propre" de l'Allemagne, dans le but de racheter à elle seule les crimes nazis et communistes.

Depuis 70 ans les Allemands ne cessent de battre leur coulpe sur le régime le plus ignoble avec le communisme, le nazisme. Deux idéologies les plus meurtrières du 20ème siècle. Merkel, en tant qu'Allemande, est l'héritière de ces deux idéologies funestes, puisqu'elle est née en Allemagne de l'Est, qu'elle est aujourd'hui le chef de ce pays réunifié mais meurtri par ces idéologies. Elle déclare durant une conférence de presse à Berlin: "Je suis heureuse que l'Allemagne soit considérée maintenant par beaucoup de gens, comme un pays associé à l'espoir."

Tout est dit dans cette simple phrase. La raison profonde pour laquelle, elle ouvre grandes les portes de son pays à une invasion migratoire sans précédent. Seulement, dans son délire, elle oublie que cette invasion là, est provoquée par une troisième idéologie tout aussi meurtrière, l'islam salafiste, dont le dessein est la conquête de l'Europe.

Dans le déni, elle veut seulement voir une opportunité de main d'oeuvre à bas coup et, enfumage mortifère,  hypocrisie, ou les deux, elle prétexte le vieillissement de sa population. Alors que, pour éviter qu'une population ne vieillisse, il suffisait de mettre en place une politique dynamique de natalité. 

Par son action, Angela Merkel, ethnocide son peuple qu’elle remplace par un autre, auquel elle ouvre largement les bras. Son peuple, lobotomisé par la dénazification pour les plus anciens, qui ont transmis ce lavage de cerveau Américain de génération en génération, jusqu'à nos jours, participe activement à son propre remplacement en soulignant grassement que les « réfugiés » sont les bienvenus. 

Angela Merkel dans sa folle ambition, oublie que l'Allemagne d'aujourd'hui fait partie d'un ensemble qui s'appelle l'Europe et que ses actes entrainent des conséquences dramatiques pour les autres. Elle oublie qu'il y a Schengen et que, ces centaines de milliers venus d'ailleurs, d'une autre culture et religion, s'étendront dans tout l'espace Schengen, du nord au sud, de l'est à l'ouest. Elle oublie que parmi les vrais réfugiés, des milliers de soldats d'Allah pénètrent son pays pour conquérir l'Europe. Elle entraine par conséquent tout un continent dans un suicide collectif, parce qu'elle veut redonner enfin une image humaine à l'Allemagne. 

Angela Merkel est devenue folle de la culpabilité collective Allemande qu'elle porte sur ses épaules. Elle souligne son action en alertant contre le terrorisme d'extrême droite. C'est ce que rapporte le prestigieux hebdomadaire die ZEIT. 

Lorsque le niveau d’alerte sur les risques d'attentats islamistes est extrême, son cerveau malade enregistre des attentats prévisibles en provenance de l'extrême droite. Si cela n'est pas de la paranoïa, je ne m'y connais pas. 

Hélas, aucun de ses collègues chef d'Etat ne pense à cette possibilité qui pourrait animer les décisions de la Chancellière.  Pourtant, elle exige de tous ses partenaires de prendre une partie du fardeau. Les peuples n'en veulent pas de cette invasion islamisée, si bien les Allemands que les autres. Si cette femme traumatisée par le nazisme et le communisme n'est pas arrêté, l'Europe disparaitra.

 

Hildegard von Hessen am Rhein

 

 

Commenter cet article