Tsunami migratoire islamisé: la faute de l'Allemagne !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Contre la majorité de leurs peuples, Merkel donne le tempo de folie au tsunami migratoire islamisé et Hollande, le caniche suit sagement. Il n'y a que Victor Orban, le Premier Ministre Hongrois pour dire la vérité, lui, qui voit ces milliers d'envahisseurs islamisés, se presser à travers son pays, la Hongrie, pour rejoindre l'Allemagne aux cris d'Allah u Akbar !  L'Europe toute entière est déstabilisée en ce premier semestre de 2015. En lien.

Cette invastion n'augure que la guerre. Les peuples Européens n'accepteront pas cette pression venue du Moyen Orient que l'Amérique à destabilisée au point qu'un Etat Islamique s'est créé, un monstre qui promet la Oumma. La Oumma ne connait pas de pays, ni l'Egypte, ou autres pays du Moyen Orient, ni la France ou l'Europe ! La Oumma est la communauté des fidèles qu'ils veulent instaurer mondialement. Soit le Califat.

Depuis sa création, le Calife Al Baghdadi a menacé l'Europe avec 500.000 soldats d'Allah qui envahiraient l'Europe, camouflés en "migrants". La promesse est en train de se tenir, le dernier signe; 5 soldats d'Allah ont été arrêté c'est dernier jours en Bulgarie. Combien d'autres sont déjà passé ? Al Baghdadi a les moyens en corrompant la Turquie, les Kurdes, les Anglais et Américains avec la vente de son pétrole à des prix hors concurrence, volé à l'Irak et à la Syrie. Cette corruption est fatale à la paix mondiale. Voir mon article ci-dessous.

http://hildegardvonhessenamrhein.over-blog.com/2015/08/trafic-du-petrole-de-l-ei-corruption-turco-anglo-americaine-kurde-cocktail-explosif-contre-la-paix-dans-le-monde.html

Nous, peuples, ne sommes pas armés pour nous défendre, reste à espérer que les Etats Majors en France, en Allemagne, en Italie, en Grèce, Espagne fassent simultanément des coups d'Etats pour sauver nos peuples, nos valeurs Occidentales, notre continent de cette guerre que l'islam nous a déclaré et qu'une Allemagne devenue folle, encore malade du nazisme et de Hitler promeut avec la meilleure intention à vouloir accueillir 800.000 réfugiés, parce que sa population de souche vieilli, au lieu d'avoir une politique de natalité homogène. La politique Allemande est un désastre humanitaire pour tous les Européens de souche, qui seront soit tués par les hordes islamisées ou soumises à l'islam tôt ou tard.

Les écrivains, Michel Houellebecq, Boualem Sansal , Alain Finkielkrautet Richard Millet, comme les avocats, Goldnadel, Montbrial, ou les journalistes, Zemmour, Samuel Laurent, Yves de Kerdrel, l'Américain Paul Craig Roberts, le Philosophe Michel Onfray auront averti.

Et voyez, commes les points de vues divergent entre un Victor Orban qui est seul en Europe à défendre nos valeurs chrétiennes et un Erdogan musulman qui victimise les siens. Voici leur déclarations respectives:

Le Premier Ministre Hongrois, Viktor Orban alerte que les réfugiés qui envahissent l’Europe sont une menace pour le continent et ses valeurs chrétiennes.

« Nous ne devons pas oublier que ceux qui arrivent sont d’une religion différente et représente une culture totalement différente » déclare-t-il dans le quotidien Allemand, FAZ (Frankfurter Allgemeine Zeitung). « La majorité ne sont pas des chrétiens, mais des musulmans. Ceci est une question importante car l’Europe et la culture Européenne ont des racines chrétiennes. »

L’autre son de cloche provocateur, qui fait dans la victimisation typiquement musulmane, vient du Premier Ministre Turc, Erdogan, qui accuse l’UE de transformer la Méditerranée en un « cimetière pour migrants ». Erdogan déclare dans un discours, jeudi, à Ankara : « Les pays Européens, riverains de la Méditerranée, berceau des anciennes civilisations, qui transforment la mer en un « cimetière pour migrants », sont responsables de la mort de chaque réfugié. »

En lien un reportage assez remarquable du New York Times avec vidéos, qui commence à mettre l'Amérique également sous pression. 

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article