Ils dansent, chantent sur les cadavres chauds du vivre ensemble.

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Il y a quelques jours, je me posais la question, s’il était encore possible de réarmer moralement les Français, comme l’appelle de ses vœux l’optimiste Robert Ménard, qui m’avait inspiré ce texte.  9 jours après le vendredi 13, 2015, j’observe des images qui me glacent d’une plus grande horreur encore, que les nombreuses victimes tombées sous les balles de l’islam. Et non, le réarmement moral des Français est devenu impossible. Il est trop tard. 
Ils dansent, chantent sur les cadavres chauds du vivre ensemble. Sorte de rite païen sorti d’esprits sataniques qui ont, à marche forcée, depuis plus de quarante ans, lobotomisé tout un peuple, les peuples Occidentaux, afin de leur faire gober le « vivre ensemble » et les « vertus du multikulti ».
Sur les cendres de la seconde guerre mondiale et du nazisme, ces remplacistes criminels ont mis en place cette nouvelle idéologie « anti raciste » avec une constance non démentie à ce jour. Tout en occultant communisme et maoïsme, totalitarismes tout aussi meurtriers, sinon plus que les nazis. Pour faire avaler cette nouvelle funeste idéologie « anti raciste », intimidants,  ils nous ont chanté et chantent encore « les heures les plus sombres de notre histoire », le « plus jamais ça », tout en confectionnant les mêmes plats, avec les mêmes effets, au goût oriental. L’islam est une religion d’amour et de paix, persistent-ils à marteler.  Les morts du Bataclan, et  des autres lieux de réjouissances parisiens « ce n’est pas ça l’islam ». Ou encore : « l’islam fait parti de la France ».
« En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de liberté » écrivait en 1939 Aldous Huxley
Les voilà donc, joyeux, béats, se déhanchant Place de la République, s’embrassant dans un grand élan d’amour pour tous, à la mémoire de ceux, tombés sous les balles des soldats d’Allah, envoyés par l’Etat Islamique, dont le but est d’installer par la violence l’oumma partout dans le monde. Ils sont les idéologisés de « l’anti racisme », nouveau totalitarisme, avec l’islam qui le fut depuis sa création. Ils sont les idiots utiles de l’islam. La division qui permettra à cette idéologie religieuse, l’islam, de conquérir l’Occident devenu mou de « l’anti racisme ».  
Sur les chaines d’infos en continue, ces images obscènes passent en boucle. Les commentateurs se réjouissent avec les acteurs de cette funeste comédie. Tout le monde est content. La France se tient debout, « droite dans ses bottes » , avec ses « valeurs », dont on se demande ce qu’elles sont ces valeurs aujourd’hui, dans un univers sans plus d’autre repère que le consumérisme. 
Où sont donc l’église et ses clercs corrompus, face aux leurs, massacrés, torturés, décapités, crucifiés en Orient ? Mortellement muets !  Sans oublier celui qui nous sert de Premier Ministre, dont on sait maintenant qu’il a refusé la liste des soldats d’Allah identifiés, qui se trouve sur notre territoire, sous prétexte « qu’il ne veut rien avoir affaire avec ce régime ». C’est du régime de Damas qu’il parle, qui mettait à disposition de la France cette liste, qui aurait permis arrestations et autres expulsions. Ce qui aurait évité le carnage du vendredi 13, 2015 à Paris. Poursuivant dans la folie, Valls déclare dans la même journée vouloir associer le Qatar et l’Arabie à la lutte « anti-terroriste ». Il doit être le seul à ignorer que ces deux pays financent la calamité qu’il dénonce. « On ne règle pas les problème avec ceux qui les ont créés » disait le lucide Albert Einstein.
Par son refus de recevoir la liste des soldats d'Allah, Valls s'est rendu coupable de haute trahison envers le peuple Français. Par sa volonté de collaborer avec les Wahhabites du Qatar et de l'Arabie, Valls est félon et islamo-collaborateur. La France doit rebattre les cartes de sa diplomatie. Ce n'est pas avec cette fange socialiste, ni même avec les autres partis qu'une pareille chose arrivera. Pourtant, c'est Marine le Pen qui le dénonçait cette semaine sur Radio Classique. Elle reprenait l'information de l'excellent directeur de Valeurs Actuelles, Yves de Kerdrel, qui n'a aucune raison de mentir sur une telle monstruosité. Vidéo en lien. 
Personne non plus, ne trouve à redire que, la semaine dernière, lors du match : Grèce – Turquie à Istanbul, les supporters Turcs ont refusé la minute de silence à la mémoire de nos morts, en sifflant et hurlant Allah u Akbar ! Je n’ai vu cette vidéo sur aucune chaine d’informations en continue. On dissimule. On pourrait vexer le très ombrageux Erdogan, duquel dépendent les flux ou non des hordes islamisées en Europe, contre monnaie sonnante et trébuchante, venant de nos poches, 3 milliards € ! 
Non, on nous a montré uniquement des matchs ou retentissait la Marseillaise et dont les supporters respectaient la minute de silence. Tout cela est du même ressort remplaciste, idéologisé de « l’anti racisme » et des idiots utiles de l’islam, qui nous montrent, Place de la République, des zombies qui chantent et dansent sur les cadavres encore chauds du vivre ensemble. Un vivre ensemble, émanation du funeste et totalitaire « anti-racisme » . 
Hildegard von Hessen am Rhein

 

 

Commenter cet article