LA DICTATURE FAIT SON CHEMIN DANS CERTAINS ESPRITS MALADES EN RFA !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Ca continue ! Après qu’hier, à Berlin, une soixantaine de policiers aient été mobilisés pour perquisitionner des appartements et maisons d’internautes qui critiquent la politique migratoire de la Chancelière Merkel, un esprit malade SPD, Björn Böhning, membre de la chancellerie du Sénat de Berlin, vient de lancer une proposition qui provoque l’irritation ! En effet ce dictateur en herbe de gauche, propose que le Maire, Michael Müller, procède à l’élargissement des pouvoirs de la police. A savoir, que la police puisse forcer les citoyens manu militari, à recevoir des « réfugiés ». La « proposition » en question doit mener au changement de la loi générale sur la protection de la sécurité publique à Berlin que l’on nomme ASOG. Dans cette fameuse loi ASOG, § 36 est inscrit, quand la police à le droit de pénétrer sans avis de justice dans une appartement privé. En bref, concerné est « la défense contre des dangers imminents » pour prévenir des crimes considérés comme extrêmement dangereux. C’est ce que rapporte la Berliner Zeitung. Donc, toujours selon la BZ, la « proposition » en questions ajouterait au § 36 de la loi ASOG, ce nouveau codicille :

« L’administration et la police pourront pénétrer sur les terrains, immeubles, ou parties d’immeubles, sans l’autorisation des propriétaires, si cela devait s’avérer nécessaire concernant le manque d’abris qui pourrait menacer. »

Jusqu’à présent cette « proposition » n’avait pas suscité grande attention. Cependant, en interne, des protestations se sont manifestées et la « proposition » aurait soudain disparue. En effet, le Secrétaire Général FPD, Sebastian Czja aurait déclaré que : « cette proposition serait une préparation à une rupture de la loi. » En effet, voilà ce qui est inscrit dans la Loi Fondamentale, article 13 ;

1/    Le logement est inattaquable.

2/    Les perquisitions ne peuvent être ordonnées que par le juge par rapport aux dispositions      prévues par les lois. »

Avec cette nouvelle histoire, l'on constatera que les édiles locales ou fédérales sont totamenent dépassées par l'invasion qu'ils ont créée, pire, ils veulent faire partager leur faute par tous les Etats Membres de l'UERSS. Reste à espérer que la France ne suivra pas les "recommandations" venues d'outre Rhin. Nous avons déjà une société parallèle qui s'est créée depuis des décénnies, laquelle à terme pourrait mener à une guerre civile. Il n'est donc pas nécessaire d'ajouter le mal au mal. Car, chez nous aussi, nous le voyons, rien qu'à Calais, les autorités sont débordées et ne savent pas gérer cette situation de guerre. Il faut bien appeler un chat, un chat. Helmut Schmidt lui même avait reconnu l'erreur d'avoir fait venir, dans les années 60, une main d'oeuvre d'une autre culture. Cette autre culture est l'islam qui est devenu visiblement conquétant depuis seulement dix ans. Et, encore une fois, car cela ne semble pas encore marquer les esprits, je me dois de terminer avec la citation du discours de Boumédienne, du haut de la tribune de l'ONU, en 1974: "Un jour, des millions dhommes quitteront lhémisphère sud pour marcher vers lhémisphère nord. Ils ne viendront pas en tant quamis. Ils viendront pour conquérir. Ils conquerront lhémisphère nord par ses fils. Cest le ventre de nos femmes qui nous apportera la victoire."

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article