Un plan secret est prévu pour installer 500.000 « réfugiés » Syriens à partir de la Turquie ! Viktor Orban s’insurge !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

« Nous ne pouvons pas accepter cela ! » proteste Viktor Orban. Selon lui, l’UERSS et Ankara travailleraient en coulisse à un plan, qui viserait à installer, en provenance de la Turquie, 400 à 500.000 « réfugiés » Syriens en UERSS. Cet accord devrait être rendu public cette semaine à Berlin, déclare M. Orban durant une rencontre avec les cadres dirigeants de son pays. Plusieurs Etats Membres auraient tenu un sommet avec le gouvernement Turc, dimanche, afin de convenir de cet « accord en coulisse ». 

« C’est cette mauvaise surprise à laquelle l’Europe va devoir faire face» lance Orban. Il s’attend à de fortes pressions sur son pays, ainsi que sur la Pologne, la Slovaquie, la Tchéquie, afin d’accepter une partie des « réfugiés ». « Encore une fois, nous ne pouvons accepter cela », martèle le PM Hongrois. En dehors de cela, Budapest prévoit une plainte contre l’obligation décidée par l’UERSS, de recevoir des « réfugiés » selon un barème de répartition. Orban s’insurge depuis longtemps contre ce système de quota pour une répartition de « réfugiés » dans l’UERSS. Ce genre d’accord avait déjà été évoqué lors du sommet de l’UERSS à Malte, mi novembre, mais fut rejeté, précise Orban. 

Un tel projet ne figure pas dans les accords entre l’UERSS et la Turquie discutés dimanche, car les promoteurs de l’idée n’ont pas obtenus la majorité nécessaire. 

Pourtant, la Turquie s’était engagée d’endiguer le flot de « réfugiés » vers l’Europe. En contrepartie, l’UERSS se serait engagée à rapidement supprimer l’obligation de visas et à accepter une « aide » de 3 milliards d’€, afin que les « réfugiés » soient soutenus sur place. La Frankfurter Allgemeine Zeitung de dimanche, avait déjà mentionné avant le sommet UERSS-Turquie de dimanche, qu’un groupe s’était constitué à l’initiative du funeste Juncker et de la folle Merkel, composé de l’Allemagne, la France, les Benelux, l’Autriche, la Suède, la Finlande et la Grèce, afin de convenir de ce projet secret, pour, dans un premier temps accepter 400.000 « réfugiés » à partir de la Turquie, à la condition que la Turquie arrête net le flot migratoire. 

Le triste constat, est le ventre mou de l’UERSS face au maitre chanteur Erdogan.  Et, il a bien raison de faire du chantage, face à ces chiffes molles qui nous gouvernent. Heureusement que Monsieur Orban et les autres pays de l’est résistent pour sauver tout un continent. Pendant que les commentateurs et politiques de France se demandent hystériques, comment stopper la progression du FN. S’ils voulaient écarter ce parti haï, je leur conseillerai de régler manu militari le problème de l’immigration et de l’islam qui lui est étroitement lié. Sinon ils leur faudra répondre de félonie et haute trahison à la France. Oubliés les victimes de guerre tombées sous les balles islamiques. Hollande se refait une santé sondagière sur les cadavres encore chauds des islamistes. Les Français sont pire que des veaux.  Je ne peux que terminer avec un VIVE Monsieur Orban ! MERCI, Monsieur Orban ! Notre peuple est avec vous ! 

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article