Une guerre civile menace, si le Montenegro adhère à l'OTAN !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Des milliers de manifestants battent le pavé au Montenegro contre une éventuelle adhésion de leur pays à l’OTAN. Ils exigent un réferendum. S’il n’est pas accordé, la guerre civile menace. C’est ce que nous apprend Deutsche Wirtschafts Nachrichten, site économique Allemand bien connu.

Samedi, le chef du Nouveau Parti Démocratique Serbe, Andija Madic, a déclaré lors d’une manifestation massive dans la capitale Podgorica : « Si une adhésion à l’OTAN devait être décidée de manière « frauduleuse » par le Parlement, cela mènerait le Montenegro au bord de la guerre civile » .

Les estimations parlent d’une participation entre 2 à 5000 manifestants. Les participants brandissaient les drapeaux Serbes et Russes en scandant : « Poutine est Serbe » et « Mère Russie » ! Début du mois, l’OTAN invitait le Montenegro à rejoindre l’OTAN. Suite à cela, la Russie menace de mesures de rétorsions en protection de sa sécurité et de ses intérêts.

La Russie estime légitimement, que l’élargissement de l’OTAN vers l’est est une menace à sa sécurité. Depuis la fin de la guerre froide, l’OTAN a recueillit douze nouveaux membres de l’est et du sud de l’Europe. L’alliance s’est élargie la dernière fois en 2009 avec la Croatie et l’Albanie et, selon des sources diplomatiques, le Montenegro pourrait la rejoindre au plus tard dans six mois.

Le pays s’est séparé de la Serbie en 2006 et possède une armée de seulement 2000 soldats. Un sondage du début octobre montrait que seulement 50,2 % des Monténégrins approuvent l’adhésion à l’OTAN. Le peuple a de sérieuses réserves à cette adhésion,  à cause des agressions de l’OTAN durant la guerre de Yougoslavie en 1999. Le Montenegro constituait alors un seul pays avec la Serbie au sein de la République Fédérale de Yougoslavie. L’influence Russe est très forte au Montenegro et des centaines de milliers de Russes se rendent chaque année dans le pays.

L’on voit bien les néocons US à la manœuvre pour encercler la Russie, la menacer pour enfin l’affaiblir. Après toutes ces adhésions, la guerre fomentée en Géorgie, puis en Ukraine, il ne fait aucun doute que la doctrine Wolfowitz est appliquée à la lettre et que, jusqu’aux prochaines élections Américaines, un Obama sur le départ, la CIA et l’armée étant devenus l’Etat dans l’Etat, beaucoup de choses calamiteuses peuvent arriver. Reste à espérer que le peuple Américain mènera Donald Trump dans le bureau ovale.

 

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article