ATTISÉ PAR L'ÉMOTION POST-GUÉRILLA, LE CHEF DU SPD PREND DES MESURES INCROYABLES !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Qui l'eut cru !? Après les horreurs des guérillas islamiques dans les villes Allemandes, la nuit du nouvel an, le chef de la SPD, Sigmar Gabriel, vraisemblablement sous le coup de l'émotion, déclare étudier toutes les possibilités de renvoyer les demandeurs d'asile dans leur pays, afin qu'ils y purgent des peines de prisons, au lieu de les purger en Allemagne ! Voilà des paroles, si elles sont suivies d'effets, qui devraient calmer les "hardeurs", pardon, les ardeurs sexuelles de ces sauvages ! La Chancelière n'est évidemment pas en reste, obligée de suivre, sans évoquer les ronronnements de bonheur de la turbulente CSU, contestataire à la folle politique migratoire de Merkel, mais qui rentre de manière contradictoire dans les rangs. Des mesures faites pour calmer le parti qui monte, désigné par la fange politique aux manettes "d'extrême droate", la Alternative für Deutschland (AfD). 

Si je me permets d'écrire guérilla, c'est que la célèbre féministe, Alice Schwarzer, est de mon avis en ayant publié un papier dans le journal qu'elle dirige, EMMA, ou elle dénonce les musulmans de se livrer aux jeux de guerres en pleine ville et que cela fait suite à une fausse tolérance !  

 

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article