COLOGNE: LES POLITIQUES VEULENT CONTINUER À DISSIMULER LES FAITS !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Outre Rhin, comme ici, la rengaine consiste à dire, qu'il ne faut pas nourir "l'extrême droate" et les nazis, en continuant à communiquer sur les attaques de Saint Sylvestre. 

En conséquence, la police du Land NRW (Nord Rhein-Westphalen) ou se trouve Cologne, est désormais sommée de ne plus communiquer, cela profiterait à 'l'extrême droate" croit savoir la Deutsche Wirtschafts Nachrichten qui relaye l'information parue dans BILD, qui cite un haut fonctionnaire de la police de Francfort: "Pour ce qui concerne les crimes perpétrés par des auteurs de nationalité étrangère et qui bénéficient d'un premier document d'accueil, les dossiers seront mis de côté immédiatement. Ceci est la consigne des autorités, de ne plus rapporter les infractions et délits commis par des réfugiés."

Michael Schaich, porte parole du Ministère de l'Intérieur du Land de la Hesse déclare au journal: "L'attention des patrons des médias à été attirée sur le fait que le sujet "réfugiés" pourrait être instrumentalisé par l'extrême droite, afin de créer une ambiance de rejet contre ceux qui recherchent l'asile."

Toujours selon BILD, dans le Land NRW, des incidents qui pourraient se produire dans les camps de réfugiés ou à l'extérieur de ces camps doivent être passés sous silence, sauf s'il s'agit d'agressions venues des néonazis.

Entre temps, une nouvelle agression massive vient d'être révélée par la police. Le quotidien; Westphalen Blatt rapporte que durant la nuit de Saint Sylvestre, ce sont 500 hommes qui ont pénétré de force dans une discotèque de Bielefeld pour attaquer des femmes. 

Décidément, les politiques n'ont toujours rien compris. Surtout, ils n'impriment pas que le net existe et que les gens, les témoins de crimes, informent via les réseaux sociaux qui s'emflamment au point que les faits ne peuvent plus être ignorés. Ils n'ont pas tiré la leçon de la nuit de Saint Sylvestre.  Alors à quoi bon persister dans l'erreur.

Hildegard von Hessen am Rhein

PS, si je ne mets pas le lien de BILD, c'est que le journal impose d'enlever Adblock et clignote sans arrêt, ce qui me fait renoncer, mais je fais confiance à Deutsche Wirtschafts Nachrichten, site économique des plus sérieux. BILD a été le premier journal au monde à passer à l'offensive contre Adblock, d'autres suivent mais ne sont pas équipés de ce logiciel virulent. Ce qui permet tout de même de débloquer seulement sur la page que vous souhaitez consulter pour d'autres sites qui demandent de désactiver Adblock !  

Commenter cet article