LA BELLE SOEUR DE TONY BLAIR RÉCOLTE DES FONDS POUR ISLAMISTES.

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

On aura tout vu ? Non, on n’a pas encore tout vu. Les Anglais ont la réputation d’être originaux.  La belle sœur de Tony Blair le démontre avec allégresse. Une révélation du Daily Mail du 11 janvier dernier. J’en vois plus d’une/un sursauter derrière son ordinateur !

Lauren Booth, 45 ans, demi-sœur de l’épouse de Tony Blair fait très fort. Convertie à l’islam il y a quelques années, épouse par amour un islamiste de 51 ans, Sohale Ahmed, marié à une première femme depuis 18 ans, avec laquelle il a 3 enfants et qui est connu pour être un récolteur de fonds pour « œuvres de charité islamiques ». C’est ce que révèle le Daily Mail dans une longue enquête, il y a 2 jours, et qui fait le tour de la presse Britannique.

Fin des années 90, Lauren Booth, fille de l’acteur Tony Booth, Cherie et elle ont des mères différentes, Booth profita de sa relation avec le 10 Downing Street pour se promouvoir comme journaliste experte, haute en couleur, qui atteint le sommet de sa célébrité, lorsqu’elle sauta à l’élastique pour une émission télé de ITV. Elle était aussi coutumière de révélations sur les Blairs. Une opportuniste dans toute sa splendeur.

Puis, elle fit une volte-face spectaculaire en s’engageant dans une campagne contre l’occupation de la Palestine par Israël. En 2010, elle divorce de son premier mari et se converti à l’islam. En 2013, elle « épouse » Sohale et travaille pour Al Jazeera et une petite chaine à audience limitée, financée par l’Iran. Dans l’ombre, Lauren est très active. Elle soutien une cause la plus controversée de Grande Bretagne CAGE, une organisation de récolte de fonds islamique qui a déclaré que « Djihadi John est un bon garçon ». http://cageuk.org/

Elle est également un soutien à HHUGS, qui récolte des fonds pour les familles de terroristes, ce que l’association conteste vivement en réponse à l’enquête du Daily Mail.

http://www.hhugs.org.uk/hhugs-statement/665

Alors, le journal se pose la question sur ce qui a put amener une fille qui fumait à la chaine, ne suçait pas que des glaçons, une journaliste haute en couleur à devenir une figure de proue de l’islam radical. 

Ce serait après que la Haute Court de Londres l’ai déclarée pour la seconde fois en faillite, en 2010, sa première faillite fut déclarée en 2007,  une humiliation,  qu’elle se mit à fréquenter une mosquée Iranienne, qu’elle découvre la culture musulmane et se convertie. Le Daily Mail avance que cette conversion à l’islam ne serait que du pur opportunisme. En effet, après que sa conversion soit rendue publique, elle fut remise en scelle médiatique et invitée sur les plateaux pour expliquer sa conversion. La chaine Al Jazeera lui aurait offert un poste à Doha, mais elle fut remerciée rapidement. Bref, tout cela sent en effet l’opportunisme carrieriste nauséabond car, utiliser une idéologie religieuse aussi funeste, obscurantiste et mortifère pour rebondir de ses turpitudes Occidentales n’est pas très « classy ».

Hildegard von Hessen am Rhein

 

 

 

 

Commenter cet article