Nouvelles des fronts résistants à l’islam, Allemagne, Autriche, Roumanie, Hongrie, Bulgarie, Tchéquie, Slovaquie et Pologne.

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Nouvelles des fronts résistants à l’islam, Allemagne, Autriche, Roumanie, Hongrie,  Bulgarie, Tchéquie, Slovaquie et Pologne.

L'excellent Gatestone Institute nous rapporte ce jour un document "fuité" des services secrets germaniques qui dit ceci, dont vous pourrez étudier l'intégralité en lien: "Nous importons l'extrêmisme islamique, l'antisémitisme arabe, des conflits nationaux et ethniques d'autres peuples, ainsi qu'une compréhension différente d'une société et sa loi."

Nos caciques européens sont en confusion mentale, incapables, débordés, à la compréhension géopolitique médiocre, lâches, sousmis aux pétromonarchies, donc dangereux pour nous, peuples.

A partir de l’Allemagne une majorité des pays de l’est de l’Europe se mobilisent pour exprimer leur colère contre l’invasion islamisée organisée par les immigrationnistes de Bruxelles, de Berlin et de Paris. Tout confondu, ce sont des centaines de milliers de personnes, sinon des millions, éléments encore sains de nos sociétés, nos peuples ancestraux, qui combattent ainsi les métastases islamiques que nous imposent ces caciques mondialisés, corrompus et soumis aux pétromonarchies islamiques.

La France présente comme premier parti, le FN, pas très convainquant dans ses désignations vocabulistiques concernant l’invasion islamique, évitant de désigner par les vrais mots les calamités qui s’étendent avec la vitesse de l’éclair.  Alors que la AfD (Alternative für Deutschland) devient le 3ème parti d’Allemagne, que PEGIDA mouvement citoyen fédère le 6 février 14 pays d’Europe,  en Autriche, le FPÖ devient le parti le plus puissant. Si des élections se tenaient demain en Autriche, le FPÖ obtiendrait 30% des voix. Les partis de gouvernement reculent de 7 points. Dans ces pays, ces partis sont moins chiches de leurs expressions. Ils ne cherchent pas à courtiser l’islam comme le fait le FN.

La raison de cette ascension est bien entendu, comme pour le AfD lié à l’invasion de masse islamisée et devenue incontrôlable. Chaque jour qui passe, nous informe que c’est ainsi.

En Roumanie, on enlève maintenant des panneaux publicitaires faisant la promotion de l’immigration, nous apprend le Daily News Hungary.

Dans Hungary Today, nous observons que l’infatigable Viktor Orban, en visite en Bulgarie, déclare que « l’immigration est le premier sujet sécuritaire en Europe ».

Il annonce, Viktor Orban, que les pays Visegràd se réuniront à Prague le 15 février prochain, réunion à laquelle est convié le Premier Ministre de la Bulgarie, Boyko Borissov, afin de continuer les discussions inaugurées à Sofia dans le cadre de l’Europe Centrale.

En Tchéquie, un sondage de l’agence STEM du 6 novembre 2015, parut dans Prague Post.com indique que 83% de la population s’exprime contre l’invasion et l’islam qui y est lié.

En Pologne, en 2015, dans les villes principales de Warsovie à Gdansk, en passant par Szczecin, Poznan et Krakovie, les citoyens sont descendu en masse contre l’immigration et l’islamisation.  Des pancartes comme : « Les réfugiés musulmans sont le talon d’Achille de l’Europe » ou « La Pologne aux polonais » étaient brandies, même une tête de cochon était enfoncée sur un pic, rapporte le New Poland Express.

Fin octobre 2015, des milliers de slovakes étaient de sortie dans les rues de Bratislava contre l’islamisation.

Ces millions de nos compatriotes européens de l’est et leurs élus seraient donc tous fous ? D’horribles xénophobes, faschos que l’on balaye sous le tapis de l’extrême droate ? A-t-on vu des gazelles vivres avec des lions ? Car cette Europe immigrationniste mondialisée, vassale des néocons américains, est bien devenue gazelle face à une meute de lions. Elle est loin l’histoire antique grecque, ou Europa, fille d’Agenor, Roi de Tyr, dont Zeus était amoureux, qui se transforma en taureau pour la séduire, sur lequel se lançait Europa. Ensemble, ils se précipitèrent en mer pour donner naissance à notre continent, qui fut la lumière qui éclaira le monde occidental. 

Ils sont dans la réalité, ces citoyens d’Europe de l’est. Il suffit juste de lire le texte de l’hymne national hongrois, dont je soumets le dernier couplet écrit en 1823 par Ferenc Kölcsey, pour comprendre que l’invasion islamique, ils connaissent et n’ont pas envie de « remettre le couvert ». Sans parler de Vienne ..., ni oublier Poitiers. 

Tu fis onduleur, à l’instar

Des mers, les épis dans nos plaines

Et tu permis que nos coupes soient pleines.

Grâce à toi, nos drapeaux on put

Flotter chez le Turc en déroute.

Les murs de Vienne être rompus

Par Màtyàs et ses noires troupes.

 

En lien, la merveilleuse version musicale.

 

Comme en Europe de l’ouest, l’islam sunnite est une importation, l’islam n’a donc aucune racine, aucune légitimité en Europe et en Occident en général. Il est incompatible.  

Le seul pays ou l’islam, si je peux dire, fait parti du paysage depuis toujours, est la Russie. Au Tatarstan par exemple, l’islam sunnite, assimilé, est là depuis toujours, enraciné dans la terre de Russie. Il ne pose aucun problème. Les habitants ont tous des noms russes sans aucune distinction de religion. Chacun s’enrichit de l’autre, collabore à l’intérêt général sans conflit idéologico-religieux. Le Tatarstan possède une culture très riche de ces mélanges. En lien un exposé d'un conseiller français du Président du Tatarstan, qui explique doctement ce qu'est le Tatarstan.  D'ailleurs, c'est sous l'impulsion d'un chef d'orchestre tatare, c'est formé l'orchestre symphonique du Maroc. C’est hélas un cas à part que nous pouvons envier, car ce que nous vivons en Europe, ce n’est que conquête par la natalité, la haine, la violence et la mort provoqué par les minorités agissantes, passé sous silence de la majorité. Qui ne répond, consent dit le proverbe. 

La solution, une Europe des Nations, un arrêt net de cette invasion islamisée et la reconduction de tous ceux qui refusent l’assimilation par constitution de sociétés parallèles, incompatibles avec nos cultures.

Hildegard von Hessen am Rhein

Nouvelles des fronts résistants à l’islam, Allemagne, Autriche, Roumanie, Hongrie,  Bulgarie, Tchéquie, Slovaquie et Pologne.Nouvelles des fronts résistants à l’islam, Allemagne, Autriche, Roumanie, Hongrie,  Bulgarie, Tchéquie, Slovaquie et Pologne.

Commenter cet article