Puissance mortifère de la gauche extrême en Allemagne.

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

De manière complaisante, les médias allemands que je ne peux plus appeler autrement que les "pressetituées", les Allemands les intitulent: "Lügenpresse" (presse du mensonge),  diffusent sur le net 2 témoignages bien pensants, afin de minimiser les guérillas urbaines islamiques qui eurent lieu dans un grand nombre de villes Allemandes, durant la nuit du nouvel an.

Après avoir "mis du temps", je dirai, après avoir essayé de dissimuler les attaques islamiques urbaines ou les razzias musulmanes sur majoritairement des femmes, les pressetituées se voient obligées de rendre compte. Internet et les réseaux sociaux les y ayant obligés.

Dans un premier temps, il était interdit de contester la politique migratoire de la folle Chancelière ! Devant l'ampleur du désastre, il fallait bien suivre, sinon, le peuple "d'extrême droate" aurait put mettre à sac les rédactions et que sais-je encore. Une option, je ne le cache pas, qui m'aurait bien plue. D'ailleurs des groupes d'auto-défense se constituent désormais dans le pays devant les impérities de la police. 

Mais, ceux, qui se mettent bêtement en danger par leurs imbécilités, arrivent de temps à autre à revenir à la raison. L'émotion encore vive, les voilà, les pressetitués, qui se mettent à la recherche d'immigrés modèles pour faire passer des messages d'apaisement. Turc, Congolais, bref, ceux qui voudront bien mouiller la chemise pour faire vivre le "multikulti" que la Chancelière-Girouette avait déclaré comme étant un échec total. Deux messages sur des milliers de djihadistes hostiles, ç'est bien peu ... en lien.

Les deux messages font le tour des réseaux sociaux ... 2 messages ! Vous rendez compte ? 2 pauvres messages ... Celui du Turc est particulièrement éloquent d'idéologie. Lorsqu'il fut relayé par PEGIDA, en tout cas, c'est ce que le commentateur raconte,  il a menacé, le pauvre, d'effacer son message ! Oh lalala, cette horrible "extrême droate" ! C'est elle bien sur qui pille, viole, poignarde, harcèle et vous crache à la gueule ... cachez moi ce fascisme que je ne saurai voir ! 

Qu'à cela ne tienne, quelques mois après que le "multikulti" soit déclaré un échec, on va en remettre une couche, se contredire et faire entrer des centaines de milliers de "réfugiés", qui viendront occuper les postes de travail du grand capital Allemand.

Quelques mois après nous voyons le résultat prometteur. Les ardeurs viriles des hardeurs arabes  tentent de repeupler une Allemagne dont la natalité devient inquiétante. Sauf que, ce n'est pas ainsi qu'il faut s'y prendre. En conséquence, pressetituées et politiques pataugent dans un marécage qui risque de les engloutir. Ils communiquent à tort et à travers par leur pressetituées interposées. 

Ca commence par la dissimulation des faits, ensuite par les "bons conseils" du Maire de Cologne pour les femmes, sans jamais condamner les agresseurs "qui ne sont pas forcément issus de l'immigration", cela continue par la police incompétente et dépassée qui ne rapporte pas les faits tragique en temps et en heure pour obtenir du renfort et, si elle devait l'avoir fait, la police fédérale, elle, aurait trainé des pieds !

Bref, c'est le bordel provoqué par l'immigrationniste Merkel qui refusait que sa politique soit mise en cause.  Last but not least, son Vice-Chancelier, Sigmar Gabriel, qui est aussi le chef du SPD, prend les rènes , sous le coup de l'émotion. Une émotion qui aura duré une semaine, et déclare ce jour, qu'il va faire étudier juridiquement toutes les possibilités pour expulser les étrangers, même s'ils ont un statut de réfugié, afin qu'ils puissent faire leurs peines de prison dans leur pays d'origine. Ben voilà, que la folle Merkel, mise en grande difficulté, approuve des dispositions que même Cazeneuve-Valls-Cambadelis-Hollande n'auraient oser prononcer, quand nous, on en est à la déchéance de la nationalité accompagnée par les secousses Taubira ! 

Pendant ce temps, la gauche et l'extrême gauche s'agitent pour ne pas stigmatiser les réfugiés et déclarent en choeur qu'il n'y a pas que les arabes qui violent ...ça va de soit, les "de souche" aussi et surtout. "On le voit bien durant la fête de la bière à Münich".  En tête la Claudia Roth, comme son nom ne l'indique pas, la chef des verts, dans ce sens. Oui, car en effet, Roth ou rot, signifie rouge. Disons qu'elle est rouge-verte, c'est pareil. 

C'est un peu con pour elle, car, je me suis trouvée à plusieurs reprises à la fête de la bière de Münich et une année, il y a bien longtemps de cela, j'ai faillis passer à la caserole Iranienne ...  Comme je suis costaude, je les ai fais fuir les bras dans les jambes. C'étaient pas des "de souche" ..., des I R A N I E N S,  je témoigne ! L'extrême gauche est donc à l'oeuvre pour minimiser les horreurs. Staline est de retour ! 

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article