QUAND LA BBC RAPPORTE SUR TOMMY ROBINSON, SILENCE EN FRANCE SUR LES RÉSISTANTS !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Une lourde chape de plomb a couvert la liberté d'expression en Occident. L'islam en est majoritairement responsable par sa conquête qui dure depuis quarante ans. Cela a commencé en France avec le premier débat sur le foulard, pour s'engluer ensuite dans des débats maladroits et malmenés sur l'identité, l'identité des "desouches". L'identité malheureuse. Ceux qui revendiquent une identité heureuse et qui ne doutent de rien puisqu'ils sont conquêrants, sont les musulmans. Plus ils sont bruyants, plus ils sont sûrs d'eux,  plus ils sont effrayants et plus il leur est accordés tous les "accommodements raisonnables" du monde.  Alors, les européens envahis petit à petit, par des coutumes radicalement différentes sont désormais effrayés, sans oublier l'Amérique et l'Australie, laquelle Australie a sut faire ce qu'il fallait. Arrêter l'invasion islamique.

Arrêtons-nous un instant sur la situation américaine. Selon le Gatestone Institute qui rapporte un sondage tout frais sorti, commandé par le Center for Security Policy à Washington: 51% des musulmans des Etats Unis estiment "qu'ils devraient avoir le choix d'être gouvernés par la charria". Seulement 39% des sondés estiment que les musulmans américains doivent se soumettre à la loi américaine. Un quart d'entre eux déclarent légitime d'utiliser la violence contre ceux qui représentent l'image du prophète Mohammed. Un cinquième des sondés déclarent que, les violences aux Etats Unis sont légitimes afin de contraindre le pays à mettre en place la charria. 

Si j'apporte ces précisions, c'est qu'il est impensable en France de commander un tel sondage, au risque d'être poursuivi en justice pour "incitation à la haine raciale". Nous pouvons raisonnablement estimer que si un même sondage devait avoir lieu, les résultats seraient équivalents. 

Ce sondage prouve que l'islam n'a rien à voir avec l'Occident, malgré les martellements contraire de Merkel, Gauck, Valls, Hollande et autres dirigeants européens, ajouté les fonctionnaires de la Commission Européennes immigrationnistes. Ce sont eux les coupables de nos malheurs, de nos frustrations, de nos pertes de libertés, de notre malvivre. Ils sont, par lâcheté, par électoralisme, clientélisme, cupidité, corruption, soumission aux pétromonarchies et maintenant à l'Iran ! Ce sont les peuples qui souffrent, car ce que se mettent les politiques dans les poches, il ne le redistribuent pas à leurs peuples. 1% de personnes détiennent les richesses du monde ...

Les citoyens qui ouvrent les yeux, un grand nombre étant encore dans l'aveuglement et le déni, à cause des manipulations médiatiques, refusent de vivre ensemble avec ces populations d'une culture radicalement différente, qui propage la haine et la violence. A-t-on vu des loups vivre avec des tigres ?

Depuis plus de dix ans, partout en Europe se sont constitués des groupes de résistance, qui sont pour la plupart écartés de tous débats publics.  Certains politiques, comme en Hollande, Geert Wilders, Ayan Irsi Ali, ont eut la chance de se faire élire et alerter des dangers de l'islam. La démocratie fonctionnerait-elle mieux ailleurs qu'au pays des droits de l'homme ? En Allemagne, malgré tout, la parole est accordée à des intellectuels dissidents, comme Thilo Sarrazin,  Henryk M. Broder, la germano-turque, Necla Kelek, le germano-égyptien, Hamed Abdel Samad, Michael Mannheimer, Udo Ulfkotte est abondamment édité et ses livres sont des bestsellers, quand les boutiquiers franchouillards restent sur la réserve et ne se hasardent que sur des célébrités, qui osent la contradiction, lesquelles célébrités se déclarent hypocritement à gôche pour être reçues, et faire entendre leur message. Il y avait le grand écrivain, conscience de l'Allemagne, hélas disparut, mon ami Ralph Giordano, le germano-turc Akif Periçci et la liste n'est pas exhaustive. Ils sont très nombreux à être invités sur les plateaux, souvent malmenés, il faut le dire, mais invités tout de même. 

En France, ceux qui contestent, qui ne pensent pas conforme, qui critiquent l'islam, sont poussés dans le coin commode "d'extrême droite", insultés, voués aux gémonies, intimidés par des poursuites judiciaires pour "incitation à la haine raciale", alors que leur combat est contre une religion drapée dans une idéologie politique internationaliste, raciste, antisémite, anti femmes, anti homosexuels, anti tout ce qui ne pense pas comme elle. Leur livre est le Coran et pour les plus rigoristes d'entre eux, ils l'appliquent à la lettre. Cela est le monde sunnite majoritaire sur la planète, le monde chiite ne vaut pas mieux. Ce sont leurs minorités qui agitent, intimident, terrorisent et tuent. La majorité reste silencieuse, mis à part quelques rares intellectuels musulmans, lesquels, lorsqu'ils critiquent, protestent, souhaitent épurer leur texte, sont immédiatement frappés de fatwa et doivent vivre sous protection policière dans les pays Occidentaux, dans lesquels ils ont choisi de vivre librement. Le plus célèbre d'entre eux étant le britannique Salman Rushdie. D'autres ont trouvé l'exil aux USA, comme Ayan Irsi Ali et Wafa Sultan.

Il y a seulement un an, PEGIDA (Patriotische Europäer gegen die Islamisierung des Abendlandes) Patriotes Européens contre l'islamisation de l'Occident, à vu le jour à Dresden. Le mouvement s'étend depuis, à toute vitesse sur toute l'Europe. Inutile de souligner que ce mouvement est tout autant insulté, menacé, intimidé, voué aux gémonies, suspecté de manière malveillante d'incitation à la haine raciale par les pressetituées et le gouvernement allemand. D'ailleurs, le 6 février, 14 - 16 pays sont appelés à manifester contre l'invasion migratoire et l'islamisation de l'Occident. En Grande Bretagne, c'est le fondateur de la English Defense League, qu'il a depuis quitté, Tommy Robinson, l'air un peu canaille, qui est aux manettes. Que l'on me mécomprenne pas sur l'adjectif "canaille" que j'associe à Tommy. C'est affectueux.  Un jeune homme que son gouvernement a fait souffrir physiquement par des emprisonnements multiples et des maltraitances physiques qu'il dût subir en prison par les co-détenus, que l'on soupçonne avoir été commandités par le gouvernement pour le tuer. 

Ce petit britannique de Luton, costaud comme Hercule, une volonté de fer, convaincu par son combat, est désormais le chef de PEGIDA en Grande Bretagne. Il est invité par les médias mainstreams, plus soucieux de la libre expression qu'en France. En lien, le dernier reportage radio sur lui et PEGIDA de la BBC, chaine publique, je le rappelle. Quand le 6 février les citoyens en colère de 14 - 16 pays européens vont marcher dans les rues des capitales, pour sauver leur pays de la conquête islamique, contre leurs caciques qui les trahissent, en France, des mouvements comme Résistance Républicaine louent une salle, afin que les français en colère puissent se réunir pour écouter des discours. Evoqué est "l'état d'urgence", dont les taxis n'ont que faire,  ni les agriculteurs bretons, ni les zadistes et autres manifestants syndicaux de gauche. 

Cela m'attriste et me consterne à la fois. Pourquoi en France, les résistants n'ont pas le courage de descendre dans la rue contre l'invasion migratoire et l'imposition de l'islam qui y est liée ? Peur de perdre son boulot ? Et les autres citoyens européens, n'auraient-ils pas cette crainte ? Tenez, le rédacteur en chef de DIE WELT vient d'être viré pour n'avoir pas respecté la ligne éditoriale pro refugees ! Un autre journaliste célèbre de BILD a été lui aussi viré pour les mêmes raisons ! Quand un Zemmour garde tout de même son job et qu'un Finkielkraut devient académicien ! Alors quoi ? 

Ma réponse est, qu'il y a trop de vieux dans ces associations et que les vieux, ben, c'est pépère, c'est moins en forme, ça râle derrière l'ordinateur et croit faire ainsi la révolution ...

Une autre réponse est, l'atomisation de la dissidence dans ce pays. Les égos surdimenssionnés, tout le monde veut être le chef de tout le monde. Une culture du conflit que je crois être dans les gênes des français, quand en Allemagne, désormais, la AfD (Alternative für Deutschland) devient le 3ème parti d'Allemagne depuis ce lundi, peut compter sur PEGIDA pour grossir davantage les rangs. Oh, n'ayez crainte, la AfD subit les mêmes humiliations que le FN en France.

En France, les animateurs de sites dissidents passent plus de temps à se détester entre eux qu'à détester l'ennemi. C'était déjà ainsi durant la seconde guerre mondiale. Il faut croire que l'invasion d'abord, la résistance très minoritaire ensuite et enfin, arriveront en masse les résistants de la derniière heure, lorsque la destruction sera achevée. 

Une chose est certaine, il est moins dangereux de descendre à la manif pour tous, à faire les "je suis Charlie", poser des bougies, s'embrasser affectueusement et faire les bisounours, que de descendre pour protester contre les 130 morts, victimes de l'islam. Des victimes, auxquelles sans aucun doute, d'autres victimes viendront s'ajouter courant de cette année, de l'année prochaine et ainsi de suite. Qui sait, vous en serez peut-être ? Et je me compte parmi vous ...

La grande honte de la dissidence est bien le sacrifice de Dominique Venner à Notre Dame qui fut aussitôt rangé dans la rubrique des faits divers. Pour Venner, pas un chat dans les rues !  Alors que son sacrifice était destiné à nous alerter ! L'absence des français dans les rues, à ce moment là, était déjà lourd de signification, que la soumission à la Houellebecq est en train de s'accomplir. D'autres amis européens décideront pour nous. Suivrons-nous ? 

Hildegard von Hessen am Rhein

 

QUAND LA BBC RAPPORTE SUR TOMMY ROBINSON, SILENCE EN FRANCE SUR LES RÉSISTANTS !

Commenter cet article