A quoi ressemble une plumitive française au service des néocons de Washington.

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Lorsque je titre: "A quoi ressemble une plumitive française au service des néocons de Washington", j'aurai tout aussi bien pu masculiniser. Il se trouve que je me penche sur son cas, comme ça, au hasard des "cumuls" de collaborations auprès des pressetituées françaises et occidentales à tendance politiquement correcte. 

C'est donc à Anne-Sophie Moutet que je vais attribuer le prix de l'excellence en la matière. Elle fourre pour ainsi dire son nez partout, si ce n'est que ses offres de services sont acceptées par Al Jazeera, elle est donc payée par le Qatar pourvoyeur de terroristes, ce qui ne semble pas gêner la dame. Puis, la voilà dans le très vénérable Gatestone Institute, ou elle figure comme membre de la gouvernance pour l'Europe. Rien que ça me déçoit de la part du Gatestone Institute que je ne trouve pas très regardant, vu ses positions que majoritairement je partage, notamment sur l'islam. On se demande ce que fait la dame chez Gatestone tout en étant payée par le Qatar ...

Puis, on la remarque sur le plateau de la reine du politiquement correct d'Arte, Elisabeth Quin, qui anime "28 minutes", aux côtés de l'inénarrable Askolovitch, lui aussi obligé des qataris et auteur d'une crotte propagandiste sur ses amis salafistes.

Il arrive qu'elle vienne commenter sur France 24 et BFMTV la chaine d'infos en continu, "grande amie" du Président Poutine et pourfendeuse de Donald Trump, ce vulgaire personnage. 

Ensuite elle va faire un saut chez les néocons pour les abreuver de ses certitudes autorisées que l'on pourra lire dans: The Weekly Standard et Newsweek qui n'est plus que peau de chagrin. The Sunday Telegraph britannique connu pour servir la propagande washingtonienne l'accueille tout autant, sans oublier la chaine de propagande des mêmes néocons l'ex vénérable BBC. 

Last but not least, la voilà qui fricote avec les Republicans Overseas, c'est l'association des Républicains américains de l'étranger ou il lui est déroulé le tapis rouge. 

C'était la description d'un spécimen typique, destiné à enfumer le lambda en Europe. Imaginez, une plumitive qui accroche à son revers autant de collaborations dites occidentales, c'est forcément crédible ..., ça en jette ! 

Heureusement qu'il y a des gens à qui on ne la fait pas, qui ne se laissent pas prendre à ce genre de simagrées, qui savent encore chercher des sources d'informations indépendantes afin de se forger des opinions, en entrecoupant les informations. En fait, qui font le boulot de "plumitifs professionnels" qui ont oublié ce qu'est de travailler, pour lesquels il est plus commode de se faire payer en se faisant dicter les textes. (Udo Ulfkotte, ancien rédac. chef de la FAZ (Frankfurter Allegemeine Zeitung, auteur de: Gekaufte Journalisten 'Journalistes achetés'). Des gens qui savent encore penser par eux-mêmes, parce qu'ils ne sont pas paresseusement affalés devant leur télé ! Des gens insensibles à la Propaganda Staffel de Washington qui achète pratiquement tout ce qui compte comme "signatures" en Europe. J'espère me compter parmi ces gens là.

 

Hildegard von Hessen am Rhein

A quoi ressemble une plumitive française au service des néocons de Washington.

Commenter cet article