GEORGES CLOONEY, ACTIVISTE REMPLACISTE À BERLIN !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Il ne faut plus s'étonner des prises de positions des stars de Hollywood, dont la majorité est à gauche, sauf quelques mohicans comme Clint Eastwood ou James Wood (un ami). Ceux là sont si rares, qu'il faut aller les chercher dans une meule de foin, comme une épingle. D'ailleurs, ils soutiennent l'horrible Trump, ce vulgaire gros tas multi milliardaire ! 

Le "Dieu des Dieux" adulé des foules pour son look certes séduisant, ses talents incontestables de comédien, son aisance, vient de frapper fort à Berlin, ou il est invité au festival du film. En outre, il ambitionne généreusement de mettre à disposition de la crise migratoire sa célébrité. Tout le monde sait qu'il a épousé une brillante avocate, d'une beauté en synergie avec le look de Georges, le couple parfait. Sauf que, Amal, activiste des droits de l'homme, rien que cet intitulé dit tout, est devenue aussi sa muse en pensée. 

Selon le Hollywood Reporter, l'intrépide, durant une conférence de presse, ou il est question de son film, Hail Cesar, un flop au box office, est interrogé par un journaliste mexicain qui veut savoir ce qu'il propose concernant la crise migratoire en Europe. Et voilà ce que l'acteur lui répond avec classe et distinction: "J’ai passé beaucoup de temps à réfléchir à ces choses et c’est étrange que quelqu’un se lève pour me demander ce que je fais. C’est bon, va te faire foutre ! J'ai été dans un grand nombre d'endroits dangereux et j'ai travaillé à ces choses." C'est du Einstein, ou je ne m'y connais pas ! 

Selon le Hollywood Reporter, l'acteur avait l'air en colère, ensuite, il a évoqué sa prochaine audience avec la Chancelière et, last but not least, avec un groupe de "réfugiés" fraichement débarqué, avant de lancer de manière cassante au reporter audacieux: "J'aimerai bien savoir ce que toi tu vas faire pour contribuer à la situation." 

Ensuite, il a évoqué les attaques à Paris contre Charlie Hebdo, qu'il avait déjà mentionné durant la cérémonie du Golden Globe. Et le l'Hyper Casher, Georges ?  Bataclan, Georges ! Oh, pas un mot ! C'était des lambdas, pas des artistes ... que du menu fretin, 130 cadavres, Georges ! 

Monsieur qui bénéficie d'une garde rapprochée termine avec la bravoure des "sachants: "Certainement qu'il y a une islamophobie qui se développe en Europe et nous devons être vigilants, à ce que ce phénomène ne se développe pas en mouvement violent." Digne des néocons, ou je ne m'y connais pas. Les familles des victimes te remercient, mon beau Georges. ​

L'on sait bien que Hollywood est une machine à propagande puissante et je le dis souvent, il faudrait que la Russie réponde sur le même mode. Il y a des artistes considérables en Russie, alors, Président Poutine, qu'attendez-vous pour inaugurer votre industrie cinématographique de propagande ? Nous aussi, les franchouillards, avons la nôtre, mais c'est les talents qui manquent ! Les meilleurs sont morts ou se sont réfugiés chez vous, à nous les médiocres ... Sans rancune. 

 

Hildegard von Hessen am Rhein

 

Commenter cet article