PEGIDA S'INTERNATIONALISE JUSQU'EN AUSTRALIE !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

PEGIDA s'internationalise jusqu'à Canberra en Australie. De Dresden en Saxe,  est parti ce mouvement contre l'islamisation de l'Occident, il y a un peu plus d'un an maintenant.

14 pays viennent de défiler dans le calme, le 6 février 2016, sous son égide en Europe et dans les pressetituées françaises, intitulées "Lügenpresse" en Allemagne, est inscrit que PEGIDA est un "échec".

Certes, il est mis en échec en France par un totalitarisme désormais avéré. Même un général qui se fait arrêter, intimider par la dictature Hollande retourne casaque lâchement pour déclarer que PEGIDA serait un mouvement "fasciste, xénophobe et raciste". Il ne sera donc pas le martyre du socialisme totalitaire. Le totalitarisme allemand s'y prend autrement. La période nazis avec les SA lui sert d'expérience. Il met face aux marches pacifiques de PEGIDA des antifas, payés 20 €/heure, en face,  pour créer des troubles à l'ordre public, duquel est bien évidemment, rendu responsable "ces salauds de nazis pegidistes". 

Les peuples ne s'y trompent pas autour du globe. Ils résistent à la conquête islamique, défendent leurs identités, leurs cultures et pour certains le christianisme, pour d'autres la laïcité. Mais pour tous, les valeurs Occidentales incompatibles avec l'islam. 

J'ignore comment tout cela va se finir en Europe, mais certainement pas dans le sérénité. Une grande tempête s'annonce sur le monde qui s'embrasera, comme pour la seconde guerre mondiale, ou les Occidentaux, sans exception, n'ont jamais cru ou voulu croire, dans les intentions maléfiques d'Hitler, pourtant inscrite dans son ouvrage "Mein Kampf". Le 21ème siècle Occidental est à nouveau munichois.  

C'est lorsqu'il fut trop tard, que le monde s'est embrasé avec les résultats que nous connaissons. Comme l'histoire ressert les plats, nous sommes en train de vivre la même situation, face à un autre totalitarisme; l'islam. Nos dirigeants munichois ont la même attitude que jadis. La seule différence est que cet islam conquêrant agit par le ventre de ses femmes, pour multiplier les forces conquérantes, des actions de guerres sporadiques, qui font des centaines de morts ici ou là et contre lesquelles aucune armée, aucun bombardement saura lutter. Ce sera une guerre de corps à corps. Cela s'appelle la guérilla.  Personne ne veut le voir, sauf les lanceurs d'alerte que nous sommes et un grand nombre d'entre eux sont intimidés par les autorités soumises à l'islam, par peur et lâcheté, par intérêt, par corruption. 

Il reste à espérer que des hommes, dans l'ombre, sans que nous le sachions, ici en France, en Allemagne, en Suède ..., fomentent des renversements de ces gouvernements traitres à leurs peuples, félons. Mon impatience est grande de le savoir un jour. Ce jour là, ils seront passé à l'action et, seulement ce jour là, nous pourrons suivre. Pour l'instant, nous sommes condamnés à l'attente et à continuer à faire pression par nos idées, nos écrits. Et si cette idée que je viens d'évoquer n'existe pas, nous sommes d'avance condamnés à mort.

Pour ce qui concerne Piquemal, j'ai retiré toutes les chroniques que j'avais produites sur lui, parce qu'il ne le vaut pas ...

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article