SANDERS - BILLARY DÉBAT, DU GRAND GUIGNOL !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

​J'ignore si les pressetituées françaises observent de prêt les débats américains, mais moi, je le fais. Et suis morte de rire à entendre Sanders vs Billary ! Concernant la sécurité sociale, le figurant Bernie, qui ne doit pas savoir ce qui se passe en France, la prend en exemple. J'ai éclaté de rire. Il est sympathique l'utopiste d'extrême gôche américain. Une vraie figure d'acteur pour Hollywood, très à gôche, si vous l'ignorez,  qui nous le mettrait dans un film plein de bonnes intentions, mis en scène par Steven Spielberg.

A la remarque d'un des animateur, qu'en tant que sénateur il n'avait pas fait grand chose sur le sujet, il répond avec candeur, ce qui provoque l'hilarité de la salle: "Mais c'est la première fois que je me présente à la présidentielle ! " A nouveau j'éclate de rire. Décidément, si un tel guignol devait être élu, c'est la fin du monde.

Ensuite, le candide Sanders rejoint Trump en alléguant que Billary est à la solde de l'establishment qui la finance et ajoute, que lui, sa campagne est financée par le peuple qui contribue à 27 $ chacun et que ça suffit d'être dans les fourches caudines de cet establishment et des intérêts particuliers et que Wall Street devra enfin payer pour la classe moyenne. Du Mélanchon, ou je ne m'y connais pas. 

Ce à quoi, la menteuse patentée, Billary répond avec l'audace des escros, maîtres en carbistouilles: "Si je suis élue présidente, jamais je ne me laisserai faire par mes donateurs !"  On la croit sur parole LOL.

Enfin, c'est du grand guignol ! Surtout lorsque Sanders dit qu'il n'est pas toujours d'accord avec Obama, mais qu'il a fait un bon job ! Ce qui provoque à nouveau mon hilarité. Bref, un échange de sourds, à la course au pouvoir, des gens qui ont causé les plus grands problèmes financiers à ce grand pays qu'est l'Amérique et, ce n'est pas avec les gens qui ont créé les problèmes qu'ils seront résolus.

Décidément le Caucus du IOWA n'est pas clair pour Sanders-Billary, et Trump a été volé de voix par Cruz. Mais Trump continue de caracoler dans les sondages du New Hampshire ! N'étant pas Madame Irma, je me permets, comme déjà au mois d'août 2015 de croire que Trump sera président, à moins qu'il ne reçoive une balle dans la tête .... En tout cas, si l'establishment place Billary vs Trump, il l'écrasera comme un cafard qu'elle est. 

Il faut voir et entendre son arrogance sur les emails et Benghazi, c'est à peine croyable qu'elle soit ainsi applaudie. Décidément, les cons nous cernent de partout. Ces cons manipulés par les mainstreams du pays. Connaissant la limitation culturelle générale des américains, c'est du gâteau pour les mainstreams de manipuler les masses. Mais plus tant que cela, puisque les foules accourent aux meetings de Trump. Ces foules qui en ont par dessus la tête de ce genre de mensonges, comme débités ici dans ce débat de guignols. 

Ce qui va décevoir Maître Badinter, c'est que la Billary est pour la peine de mort. Même le gentil Bernie est d'accord avec Billary. 

En tout cas, la Billary est en difficulté dans le Hampshire, Bernie est en train de la battre à plat de couture ! Rien ne marche comme prévu par l'establishment. 

La seule chose que je peux dire, c'est que, côté démocrate, on s'ennuie ferme, alors que de l'autre côté, avec Trump, c'est rock & roll, j'en termine pour dire aux culs coincés franchouillards, que le Bernie ne s'exprime pas particulièrement de manière chatiée, quand ils critiquent la "vulgarité" de Trump. Et pour la Billary, je n'attends qu'une seule chose, c'est que le FBI avance avec son travail d'investigation pour la foutre en taule ou est sa place, pour haute trahison ! 

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article