A quoi ressemble la culture de culpabilité de l'hitlérisme en Allemagne.

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

C'est horrible, ce qui se passe en Allemagne. De plus en plus d'allemands ne se sentent plus personnellement responsables des crimes de la seconde guerre mondiale, malgré que l'on continue à leur marteler cela depuis l'enfance. Rendez-vous compte ? Rien n'y fait. Les gens sains d'esprits, pensent tout simplement que, ni leurs parents, qui n'étaient même pas nés, ni eux-mêmes sont responsables.

Ils pensent que c'est l'histoire. Certes, une ignoble histoire qu'il ne faut pas oublier, mais que c'est l'histoire. Ils commencent enfin à se libérer du joug politique calamiteux dans lequel on persiste à les enfermer, afin de mieux les manipuler.

Ce qui est une catastrophe pour la caste médiatico-politique de gôche. Il leur fallait alors inventer de toute urgence un autre corset solide, afin de les garder dans cet enfermement funeste. Ils l'ont trouvé en forme de "réfugiés". Et voici en image l'illustration du nouveau corset dans lequel ils veulent enfermer le peuple allemand. La triste image du petit Aylan Kurdi, dont le père est responsable de la mort, ainsi que de son frère et de sa femme, car il voulait se faire refaire les dents au Canada. Son embarcation, dont il avait la responsabilité s'est échouée et voilà le résultat en street art géant ! Tragique pour le petit garçon, mais tragique en est l'exploitation de son petit corps pour corsetter les allemands qui ne sont plus dupes. Le résultat des élections le montrera ce soir.

Hildegard von Hessen am Rhein

 

 

A quoi ressemble la culture de culpabilité de l'hitlérisme en Allemagne.A quoi ressemble la culture de culpabilité de l'hitlérisme en Allemagne.

Commenter cet article