L'armée française gangrénée par l'islam.

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Dans une chronique : « Lorsque l’islam sera majoritaire », j’évoquais les effectifs musulmans dans les armées européennes et leur attachement à l’uniforme de leur pays, si un jour l’islam devenait majoritaire. Ma conclusion était effrayante, car j’estimais que si les armées occidentales devaient combattre dans les pays islamiques, il se pourrait bien que ses effectifs islamisés se retournent contre leur propre uniforme. Ou si, nous subissions des attaques massives islamiques, ces effectifs iraient les rejoindre ou refuseraient de nous protéger.   D’où ma grande méfiance face à ces armées qui engagent des effectifs musulmans, lesquels jamais ne se retourneront contre les leurs. C’est la charria, c’est l’Oumma qui priment sur tout le reste. 

Hélas, je vois mes craintes confirmées par le témoignage d’un soldat, qui sous forme d’anonymat, on le comprendra, se confie pour Télé Liberté de l’état de l’armée française qui recrute « n’importe qui » étant en sous-effectif. Ce « n’importe qui », comme le désigne le soldat en question, sont des individus issus de quartiers dis sensibles, des caïds islamisés qui imposeraient leurs lois au sein même de l’armée. Les officiers en charge laissent faire, ferment les yeux « par peur », croit savoir le témoin, « par peur de la violence et du communautarisme. En effet, si l’un d’entre eux est réprimandé par un supérieur, une meute de coreligionnaires se forme pour en découdre et le militaire d’ajouter, « que les supérieurs craignent de se faire taxer de racistes » s’ils sanctionnent. Le militaire explique de manière précise des scènes insupportables au sein d’une armée, dans laquelle la cohésion nationale doit régner. Par exemple, lorsqu’un membre musulman est chapitré par un supérieur, sa communauté se dresse immédiatement contre l’autorité. En conséquence, cet effectif islamisé bénéficie d’une clémence spontanée, car il intimide les supérieurs. Le militaire se plaint d’un manque de cohésion entre « européens », quand le communautarisme est solide chez les autres, qui garnissent leurs chambrées de leurs drapeaux d’origines, sans-y associer le drapeau français. Le témoin raconte, qu’un jour il a mis du porc dans le frigo. Un militaire d’origine sénégalaise et musulman, lui donne l’ordre de retirer le porc. Les deux garçons en sont venus aux mains. Celui qui a été sanctionné est notre témoin « européen ». L’ordre des supérieurs est « vous devez respecter la culture des autres ». Sauf que "les autres" ne respectent ni la culture du pays d'accueil que nous sommes, ni l'armée de ce même pays d'accueil.  Il me semble que cette phrase dit tout sur la décomposition de la France. Enfin, notre militaire estime que tant que l’armée et la politique sont intimement liées dans les circonstances actuelles, il craint pour la cohésion de l’armée. Ce qui signifie que par l’impéritie des politiques et de l’Etat Major, nous ne sommes pas protégés. Pire, nous n’avons pas le droit d’être armés et nous nous trouvons mains nues face à l’ennemi qui est aussi et avant tout à l’intérieur. Nous sommes des moutons menés à l’abattoir par les politiques et son Etat Major. Et de cela, nous ne devons pas nous résigner.

Cette histoire doit faire peur à chacun d’entre nous. Mais, nous ne devons pas avoir une peur tétanisante, nous devons agir oui, comment, avec qui, ces questions se posent de manière urgente. Ces généraux que l’on voit s’auto-promouvoir dans les médias alternatifs, que proposent-ils ? Ils connaissent cette situation de l’armée ! Nous aimerions les entendre sur le sujet. Les Piquemale, Tauzin, Martinez …, on aimerait entendre Phillippe de Villiers et son frère le généralissime,  en fonction, lui ! Ces aristocrates laisseraient-ils l’armée se déliter à ce point par l’islam ? La France ne signifie-t-elle donc plus rien pour eux ? Leur confort de haut gradé les aurait-il avachi, corrompu à ce point de gangrène ?  

Hildegard von Hessen am Rhein

 

Commenter cet article

Soldat 05/09/2016 00:16

Du grand n'importe quoi cet article!!
Un pauvre blanc militaire agréssé par une messant messant musulman qui plus est NOIR houuuuuuuu!!!
Ca fait peur cette histoire.
N'empêche que quand on voit les soldat Francais c'est vrai que qu'ils ne ressemblent pas tous à des mangeur de porc mais faut reconnaitre qu'il font le Job

Franc Tireur 03/07/2016 19:30

Il est urgent de se préparer à une guerre civile. Ni l'armée ni la police dans sa totalité ne pourront nous protéger. Le Liban et le Kosovo ont été des épisodes précurseurs de ce qui va arriver en France. Repas hallal, arabe dès le Cp, femmes en burka dans les rues et dans les magasins H&M, la guerre approche, n'ayons pas peur, soyons prêt c'est tout.