Les « bidoons », immigrés d’un genre tristement nouveau !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Ils viennent du Koweït, les « bidoons ». Le Koweït compte 3 millions d’habitants parmi lesquels se trouvent les « bidoons » au nombre de 100.000. Ils seraient les descendants de tribus qui ont omis de s’enregistrer, lors de la formation de l’état en 1940 jusqu’en 1960.

Le gouvernement koweitien qui les considère comme des immigrants économiques illégaux venant des pays voisins, l’Irak et l’Arabie Saoudite, leur refuse la nationalité koweitienne.

« Bidoon » est une expression arabe, laquelle signifie littéralement « sans ». Un terme qui désigne désormais les arabes apatrides qui vivent dans les états du golfe.

C’est la chaine Al Jazeera qui nous révèle que des « bidoons » peuplent la jungle de Calais. Tous ces « bidoons » exposent à la chaine qatari, qu’ils furent tous arrêtés pour avoir participé à des manifestations au Koweït, organisées dans le but d’obtenir la nationalité. Certains montrent les signes physiques de tortures après leurs arrestations en 2013. Un « bidoon » raconte qu’il a put fuir par l’Irak et la Turquie, pour arriver en Europe, grâce à de faux papiers. Tous les « bidoons » expliquent qu’ils veulent se rendre en Grande Bretagne, car elle est l’ancienne puissance coloniale du Koweït, qui comprendrait le désarroi des « bidoons », puisqu’elle a déjà accordé par le passé l’asile. Mais le Koweït tout aussi incohérent et injuste, accorde à des groupes d'apatrides venant des Comores la nationalité. 

Et voilà, nous en revenons à toutes les fautes commises par la colonisation, il serait temps de mettre fin aux politiques du 21ème siècle qui sont toutes autant stupides, inconscientes, incompétentes que jadis. Décidément, les politiques occidentaux baignent dans la bêtise crasse depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Allez, je vais même remonter à la fin de la première, puisque Churchill, ivre, avait tracé les frontières de l'Irak et que l'Irak est une pure invention de Churchill ... Et commment pouvait-on un seul instant dresser des frontières sur un territoire habité par des tribus qui ne connaissaient pas de frontières. Pas étonnant qu'aujourd'hui, certains des descendants de ces mêmes tribus soient devenus apatrides et que tout cela traverse aujourd'hui nos régions ! Remettre de l'ordre dans ce chaos, c'est la difficile tâche qui incombera à Donald Trump, s'il devient Président, ce qui est à souhaiter, et au Président Poutine, ensemble. Nous, les européens inexistants, nous suivrons, espérant que certaines personnalités éclairées viendront redorer nos blazons, afin de pouvoir retrouver une voie dans le concert mondial de la diplomatie. Ce n'est en tout cas pas avec le personnel actuel que nous-y arriverons. 

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article