Les élus, les fonctionnaires, ou la grande truanderie !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Les élus, les fonctionnaires, ou la grande truanderie !

Il y a une rue qui donne dans le Boulevard Sébastopol qui s'appelle la rue de la Grande Truanderie. Il n'y a qu'à Paris ou l'on affiche un tel nom à une rue. En général, les rues sont destinées à se souvenir de héros de toutes sortes. Et bien non, on se souvient aussi de calamités. C'est donc dans les gênes de la France, la grande truanderie ! 

De tous les côtés sortent des témoignagnes à vous couper à vie l'appétit. Sur la corruption des élus, des fonctionnaires, des hommes d'affaires, sur les manquements par incompétence généralisée à nos droits, notre sécurité, notre argent, les attaques sous fausses bannières, le déclin du pays. La liste n'est pas exhaustive. Notre présent est obscur et notre avenir noir. 

Des témoignages plus incroyables les uns que les autres sortent depuis le "Suicide Français" de l'ami Zemmour. Ca se vend comme des petits pains, ces pamphlets et autres essais. Le succès commercial est à partager en deux catégories: 1/ les gens veulent savoir, 2/ en achetant le témoignage sur un sujet sociétal qui les touche, il font aussi un acte politique.

Le système leur a tellement menti depuis quarante ans, que la soif de savoir est devenue telle, qu'elle est presque inextingible. Tant mieux pour les auteurs et les éditeurs. Mais qu'en est-il pour le lecteur une foi le livre déposé, terminé, avalé, imprimé dans un cerveau qui souvent fuit ? Le livre est classé dans la bibliothèque et oublié. Comme la rancoeur, l'aigreur, la frustration, la jalousie, l'envie, l'indignation et l'amertume qu'il provoque ! C'est à n'y rien comprendre à la race humaine. 

Rendez-vous compte, l'addition de la rancoeur, de l'aigreur, de la frustration, de la jalousie, de l'envie, de l'indignation et de l'amertume, représente un cocktail plus qu'explosif ! De la nitroglicérine !  Et bien non. Rien n'explose, tout retombe à plat comme un soufflet mal cuisiné. Personne ne se révolte contre les calamités dans lesquelles nous sommes en train de patauger. C'est un suicide collectif, comme l'on déjà dit avant moi tant d'observateurs éclairés. Pendant ce temps, la grande truanderie continue, comme si de rien n'était ! 

Dernier ouvrage en date d'un "insider" du système, celui d'un adjoint au maire qu'était Valls à Evry, qui n'en est pas à son coup d'essai. Voir en lien Le Point de 2014. 

L'indigné, qui a prit la plume. lorsqu'il était encore aux manettes de sa commune, Philippe Pascot,  haut en couleur, raconte ce qu'il a vu de l'intérieur, une sorte de Philippe de Villiers du bas, tout aussi efficace.

Son sujet principal est la corruption des élus, dont nous connaissons tous l'existence, mais ça va mieux en le disant dans "Pilleurs d'Etat", parut chez Max Milo.  Il y a des détails qui sont tellement révoltants que vous êtes parcouru de violentes convulsions, comme pour tous autres ouvrages qui dénoncent le système. Et pourtant, encore une fois, personne ne bouge et laisse faire. Alors, Mesdames et Messieurs, c'est pour quand le grand jour ! 

Nous avons des généraux maintenant qui commencent à parler. Qu'attendent-ils pour fédérer la population ? Nous sommes en dictature, cela fut déjà dit ici, alors pourquoi ne pas avoir un régime de généraux éclairés qui viendraient redresser ce pays pour enfin balayer la grande truanderie ! 

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article

MARRET Bernard 30/03/2016 23:33

Comment va la France ! comme ça ! J'en ai marre de militer de râler de gueuler ! alors je chante ! bien sur c'est pas du Frédéric François ! Bernard MARRET https://www.youtube.com/watch?v=zvu4EyBdyb0