Malik Bezouh, ancien Frère Musulman, converti à l'amour de la France.

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Malik Bezouh, ancien Frère Musulman, converti à l'amour de la France.

Radio Courtoisie qui débusque toujours des sujets intéressants et plus que ça, présente ce matin de Pâques, Malik Bezouh, un homme qui n'aimait pas la France et que la découverte de Bossuet amena à aimer passionnément. A écouter son discours, c'est à n'en pas douter.  Homme de culture, physicien pragmatique, il raconte son parcours captivant, qui ne l'a tout de même pas amené jusqu'à à se convertir au christiannisme ou a renier carrément l'islam.  

Il a décidément beaucoup en commun avec le célèbre écrivain, germano-égyptien, Hamad Abdel Samad, fils d'Imam du Caire, menacé de mort par ses "frères", pour sa critique sévère de l'islam. Bezouh plaide pour la réforme de l'islam, quand Hamad est plus radical et rejette le livre qu'il veut voir expurgé de ses textes violents. Quand Hamad veut effacer les textes violents, Bezouh, lui, exprime une réforme, sans souligner lesquelles. 

La phase intéressante de son discours est qu'il raconte la barbaresque, afin que les musulmans ne pensent pas que l'esclavage fut le fait "des blancs", comme il le dit clairement, mais que bien avant, les musulmans s'adonèrent à cette ignoble pratique. 

Il estime que l'islam va très mal, mais cite tout de même Tarik Obrou, ce qui m'interpelle ... Bezouh semble être un agnostique de bonne volonté, mais sa référence à Tarik Obrou me laisse circonspecte, comme celle à Dalil Boubakeur. Mais, comment faire autrement qu'échanger avec ces "autorités" musulmanes pour réformer ce livre mortifère ? C'est là que mes doutes se font jour sur Bezouh, malgré son enthousiasme contagieux.  

L'homme a le discours modeste, discret, convainquant, contrairement à nos "philosophes" qui assènent leurs certitudes aux masses ignorantes. En bref, un homme intéressant qui me laisse sur ma faim et mes doutes. Son ouvrage sorti chez Plon est intitulé:  Le Choc des Préjugés.

Si je vous présente l'homme et l'ouvrage, c'est bien pour démontrer que je suis islamo-critique, mais pas sectaire et ouverte à ceux, les musulmans, qui essayent de faire des efforts. Bezouh n'est pour moi pas un homme assimilé, mais intégré. S'il peut amener par son discours, plus de musulmans à la connaissance de la France, un grand pas en avant aura été accompli.

 

Hildegard von Hessen am Rhein

Malik Bezouh, ancien Frère Musulman, converti à l'amour de la France.

Commenter cet article