Clinton et Soros sont les fomentateurs des incidents dans les meetings de Trump, non Sanders !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Dans les colonnes de Boulevard Voltaire, j’avais déjà lancé le doute sur les incidents qui se produisaient lors des réunions Trump depuis Chicago, historiquement corrompue. J’alléguais, sans preuves, me basant sur ce qui se passe en Allemagne contre PEGIDA, dont j’apportais les preuves, encore une fois, ici, sur mon blog, mais aussi dans les colonnes de Boulevard Voltaire, que les contre manifestants à PEGIDA étaient payés 20 €/h par le Land de Saxe. Je supposais que les troubles au sein des réunions électorales de Trump étaient le fait d’agitateurs payés aussi.  

Voici que mes doutes sur ces agitations organisées dans les meetings de Trump sont confirmés par Roger Stone, que j’évoquais également ici et dans les colonnes de BV. Stone est un célèbre conseiller pour les élections d’un grand nombre de Présidents américains qu’il a mené à la victoire et qui aujourd’hui soutien Donald Trump. Espérons qu’il le mènera tout autant à la Maison Blanche.

Roger Stone, sur son site : « The Stonezone », intitule ces troubles comme des false flag attacks (attaques sous fausse bannière), destinées à museler la liberté d’expression de Donald Trump, pire, de ses supporters et électeurs, de plus en plus nombreux. La jusqu’à présent majorité silencieuse, dont Trump se fait le héraut. Le cauchemar de l’establishment mondialiste corrompu, vénal et cupide, qui refuse de perdre ses pouvoirs devenus presque illimités, au point de vouloir réduire la population mondiale à 500 millions d’esclaves, qui suffiront à servir leurs intérêts.   

Hillary en particulier, le cheval de Troie du N.O.M (Nouvel Ordre Mondial), dont il est inutile de souligner à nouveau l’esprit satanique et cupide, qui l’habite et la folle ambition d’arriver au pouvoir suprême pour servir les intérêts de ses maîtres du N.O.M tout en ignorant le peuple, remplissant la besace déjà bien pleine de sa fondation de Madame Thénardiers des USA !   

Elle, qui a contribué à la rédaction de ce que nous refusons tous, nous peuples européens et américain, le TAFTA, que Donald Trump, populiste, nationaliste, refuse tout autant. Comme il souhaite une réforme de l’OTAN qu’il estime une association caduque. Une perspective qui fait trembler les organisateurs du N.O.M et le complexe militaro-industriel.   

Je rappelle que des centaines de milliers de personnes avaient manifesté contre le TAFTA,  à Francfort, l’année dernière, que l’ambassade américaine de Berlin avait refusé à une délégation de parlementaires allemands, qui exigeaient de consulter les écritures de ce funeste projet. Quant à la France, j’ignore ce que ce gouvernement fait ou ne fait pas, pour ou contre … Les médias aux ordres nous dissimulent tout sur le sujet.  D’ailleurs, la France joue-t-elle encore un rôle sur la scène mondiale ?

En tout état de cause, les néocons essayent encore une fois de discréditer Trump avec ces agitations organisées dans ses meetings. Non, non, pense savoir Roger Stone, ce n’est pas de Bernie Sanders que viennent ces attaques, mais des « Clintonistas » dont est Georges Soros en particulier, qui finance généreusement sa Kommando Staffel anti Trump, nommée « moveon.com ». Soros, doit être le seul juif antisémite enragé sur cette planète. Il fomentera plus d’agitation encore courant de ce moi d’avril, croit savoir Stone. Sans oublier qu’il est également derrière les no-borders qui sévissent partout dans le monde, associé à des institutions bien surprenantes, comme nous l’apprennent un grand nombre de sites alternatifs de la réinfo-sphère, comme Résistance Républicaine ou Egalité et Réconciliation.

Même Bill OReilly de FOX NEWS accuse Soros de corrompre tous azimuts pour défendre ses idées calamiteuses, mais avant tout, ses intérêts ! Il hait les Etats Unis, dit un des interlocuteurs, Phil Kent, il finance également le terrorisme islamique croit savoir le même Phil Kent ! Soros le diable en personne dit l'interlocuteur. 

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article