Donald Trump à poil et petite bite ...

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Donald Trump à poil et petite bite ...
Cris et chuchotements aux US ! Donald Trump à poil, imaginé par une artiste qui vit à Los Angeles, Ilma Gore ! Polémique, menaces de mort contre l'artiste ! Décidément, on ne peut plus rien dire ni montrer au pays du premier amendement ! Ce sera donc une galerie londonienne qui exposera l'oeuvre. Cela ressemble bien aux anglais, qui sont toujours animés par un non-conformisme qui fait ma joie. 
En fait, le tableau se veut dévastateur, insultant, pour le milliardaire. Son but, le détruire en montrant qu'une seule chose et je trouve de manière assez impitoyable, que Donald Trump serait une grande gueule à petite bite !
L'artiste aurait tracé un portrait de John F. Kennedy nu, qu’elle l'aurait naturellement bien "doté", outre qu'il avait 25 ans de moins que Trump. Elle aurait certainement souligné son érotomanie, comme elle aurait put souligner celle de Clinton, premier Président US à précipiter le pays dans le déclin ..., en le représentant en train d'enculer l'Amérique ..., par exemple ! 
Comme quoi, l'art peut-être plus dévastateur que des phrases venimeuses de journalistes ou autres commentateurs !
Conclusion, en bien ou en mal, c'est bien à ça que doit servir l'art, que l'on qualifiera d'art réel, lorsque l'oeuvre fait polémique ! En ce quoi, l'artiste a réussi son coup ! Et le coup de pinceau de Gore est d'un grand classicisme. Le sujet l'exigeait ! 
Je m'interdit de critiquer la démarche, même si elle me déplait souverainement. Chacun connaît mon idée sur Donald Trump que je souhaite voir à la Maison Blanche.  
Je dirai seulement que cette artiste de 24 ans est le reflet du politiquement correct globalisé.  Pour commenter l'oeuvre, j'ajouterai qu'elle oublie vite, que le milliardaire est finalement le plus grand philanthrope de son pays, car il est le premier à mettre sa fortune à disposition de son pays pour l'en sortir de son déclin, quand des Bill Gates, qualifiés par les médias de "philanthropes" finance des vaccins anti fécondité et ambitionne de réduire la population mondiale, dans le but de mieux gérer le Nouvel Ordre Mondial.
Que l'on ne s'y trompe pas, je ne suis pas contre la réduction de population, pour des raisons écologiques, mais je suis contre les raisons qui font agir les tenants du N.O.M à la réduire. Car, leur but à eux, est de mieux contrôler leurs futurs esclaves. Leur chiffre gérable est 500 millions, alors que nous allons vers les 9 milliards ...
En conséquence, l'artiste du portrait de Trump n'a pas réfléchi plus loin que la limite de son esprit intoxiqué par le politiquement correct. Donald Trump ne semble pas être un adepte du N.O.M, d'ou la petite taille du sexe ? 
C'est en tout cas ma façon d'interprêter le tableau.
Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article

LE GALL 10/04/2016 11:34

Cela dit, les hommes à petite bite n'ont aucun déshonneur à subir...halte à la micropénisophobie ! Ah, ah, ah...Cela dit, je suis d'accord avec vous...quasiment en tous points...il y a 5 ans il n'y avait, sauf Chriss Alphabeta, Anne Kling, Emma La Luce, Nicole Guilhaumé...guère de femmes sur le champ de bataille. Désormais, et tant mieux, des Sœurs Aryennes à Vous, elles pullulent !