Panama Papers, ma réponse au « Monde » sur les intox supposées dénoncées.

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Ouf, Boulevard Voltaire est épargné par la vindicte du Monde, après la sortie de mon article sur Soros, grand manipulateur des Panama Papers. Trop bien documenté peut-être pour le contre dire. 

Je veux souligner ce que le public ignore, que « Le Monde Afrique » est non seulement financé par une officine du Quai d’Orsay, « L’Agence Française de Développement », mais aussi par la Open Society de Georges Soros. Vous et moi, mes chers amis, avec nos contributions fiscales, sommes donc « associés » par ricochet à ses individus que nous n’apprécions guère. Je pèse mes mots. Bergé, milliardaire nous ponctionne, alors que sa fortune et celle de ses associés, permettent d’auto financer sa Propaganda Staffel mondialiste.

http://www.lemonde.fr/partenaire-osiwa/

Le Monde, se vante donc, d’être avec 108 médias, rassemblés dans le fameux ICIJ(The International Consortium of Investigative Journalists.) que j’évoquais hier dans ma chronique sur Soros, l’accusant d’être le grand manipulateur mondial de l’affaire « Panama Paper », ce même ICIJ, financé par OCCRP, soit « The Organized Crime and Corruption Reporting Project » dont le contributeur majoritaire est la Open Society de Georges Soros.

Du haut de son arrogance mondialiste, le Monde accuse ceux qui mettent en doute, non les fuites, mais les raisons des fuites. Il le fait méticuleusement, point par point, pour asséner sa vérité du N.O.M (Nouvel Ordre Mondial) auquel, fatalement il est associé, vu ses liens avec la Open Society dans « Le Monde Afrique ».

Au point 2 qui concerne le Président Poutine, le Monde rapporte les indignations de Sputnik News, qui s’insurge de la manipulation contre le Président Russe, puisque ses proches sont cités. Le Monde réfute en affirmant que les révélations sur l’entourage du Président Hollande n’ont rien de comparable. La mauvaise foi est déclarée. Ce n’est pas parce que des entourages sont impliqués, que les personnalités sont responsables. Jack Lang est-il responsable que son frère est un assassin ?

Au point 3, le journal évoque que « aucun américain n’est cité », ce dont s’étonnent Mariani et Mélanchon en poursuivant que « certains y voyant même la main de la CIA ».  Et le Monde de continuer qu’il est erroné de dire « qu’aucun Américain » ne figure dans cette vague de révélations, affirmant que le site américain « Fusion », lui aussi, partenaire de l’opération, recense jusqu’à pas moins de 211 personnes avec des adresses américaines, qui possèdent des adresses américaines, qui possèdent des sociétés mentionnées dans les documents et d’ajouter, pour ajouter à l’enfumage: « ce qui ne veut pas forcément dire qu’i s’agit uniquement de citoyens américains. »

http://fusion.net/story/287671/americans-panama-papers-trove/

Et à qui appartient Fusion Media ? A Disney l’une des 6 grandes corporations mondiales qui oeuvrent à la mise en place du N.O.M et à la disparition des démocraties dans le monde, cher à Georges Soros, que j’évoquais dans une chronique ici et qui détiennent 90% des médias américains.

Plus tard, dans son exposé, le Monde, peu professionnel, qui ignore visiblement, que les USA sont le plus grand paradis fiscal du monde, selon Bloomberg, que j’évoquais hier dans mon papier sur Soros, excuse la raison de la sous-représentation des américains dans les fichiers de Mossack-Fonseca, avançant simplement la faible fiscalité américaine en la détaillant …

Au point 4, qui nous intéresse au plus haut point, le sujet « Soros » est évoqué. Naturellement, le « grand humaniste » est présenté comme seulement « l’un » des « bienfaiteur » et qu’il serait ridicule de penser qu’il fut seul à manipuler toute cette affaire qui comporte 11,5 millions de documents qui auraient été remis par un « anonyme » à la Süddeutsche Zeitung. Je me demande s’ils ont rien oublié dans les comptes … Compter autant de documents, comme déjà dit, mettrait 30 ans ! Nous allons d’enfumage en enfumage. Surtout lorsque le Monde dissimule le lien du ICIJ au OCCRP majoritairement financé par Soros. En conclusion, nous l’aurons compris, qu’ils essayent de nous faire croire, le Monde, qu’ils ont fait un travail de fourmi, de longue date, qu’ils sont des journalistes qui lavent plus blanc que blanc !

Le Monde aurait put nous raconter que certains journalistes, notamment russes, qui ne doivent pas aimer leur Président, comme, Roman Anin, font parti d’une association également financée par l’humaniste des humanistes, Soros : Journalismfund.eu ! http://journalismfund.eu/author/roman-anin

Et le ICIJ de nous fournir la liste de tous les journalistes qui ont participé à l’opération.

https://panamapapers.icij.org/about.html

Surprise d’y avoir trouvé des russes, j’ai creusé que sur cette appartenance là et découvert cette autre nébuleuse médiatique Soros !

Et la dernière nouvelle est, que le Président Poutine a décidé de répliquer à ce vaste enfumage global par la signature d'un décret ce jour, ou il va autoriser la divulgation de document secrets de 1930 à 1989, qui impliquent, selon le Président des noms qui vont être très intéressants. Voilà une affaire assez jubilatoire que j'attends avec grande impatience.

http://www.fort-russ.com/2016/04/putin-to-declassify-documents-that-bear.html

Et pour terminer l’enquête, The International Consortium of Investigative Journalists est étroitement lié à Public Integrity, dont on trouvera de généreux donateurs comme les Rockefeller et tous les ennemis mortels de Donald Trump, les fameux membres du SuperPac, destiné à le faire tomber. Nous connaissons les sentiments du journal le Monde sur Donald Trump !

https://www.publicintegrity.org/politics/super-donors

La boucle est bouclée ! Rockefeller, membre permanent de Bilderberg, l’association de la promotion du N.O.M. Je persiste et signe, les Panama Papers sont une gigantesque « false flag attack » menée contre le Président Poutine et la Russie.

https://www.publicintegrity.org/about/our-work/supporters

Hildegard von Hessen am Rhein

 

 

Commenter cet article