Quand Finkielkraut évite le lynchage, on y voit encore les griffes de Soros derrière.

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

La "liberté" n'est valable que pour ces extrêmes gauchistes-internationalistes-antisémites, chers à Toxic Soros,  qu'il convient désormais de classer dans la catégorie des fascistes. Ces manipulés de loin par le toxique Soros, je développerai plus loin mon allégation, à la vue d'Alain Finkielkraut, qui voulait, par lui-même se rendre compte de ce qu'est ce ramassis de "Nuit Debout" fut accueillit de manière violente, alors, qu'en compagnie de son épouse, il avait certainement envie, pour en savoir plus, d'échanger avec les boutonneux. Il croyait que son auguste personne à l'aura de gôche, fraichement académisée, serait immunisée de toute vindicte. Le voilà, descendu du haut de son Olympe venu satisfaire sa curiosité légitime. Il faut être sur le terrain pour comprendre. Pourtant, il n'y a pas grand chose à comprendre. Et tout philosophe qu'il est, il aurait dû regarder à la loupe ce qu'est cette agitation et surtout qui est derrière. Ce qui lui aurait évité de se faire pratiquement lyncher, comme le rapporte la vidéo en lien.

Ce qui est significatif de cet "incident", est que l'extrême gauche tient la rue, pendant que le reste de la France reste encore sagement chez elle. Pour combien de temps encore ? Le sentiment que j'ai, comme souvent exprimé ici, c'est que nous ne sommes pas loin de la guerre civile, qui aura été engendrée par la seule incompétence de nos divers gouvernements de gauche comme de droite, leurs corruptions récurrentes, leurs mensonges incessants et leur soumission au Nouvel Ordre Mondial de Washington, comme à l'islam, comme nous l'a démontré ces jours Angela Merkel, qui a honteusement approuvé le plainte du Sultan d'Ankara contre l'humoriste allemand Jan Böhmermann. Ou je n’ai pas encore pu observer une réaction officielle française !

Notre Finky national vient de vivre dans sa chair ce qu'une base manipulée peut comporter comme danger. Alors que Yannis Varoufakis, ex-Syriza était de ces ONG grecques, avant son arrivée au pouvoir, financées par Georges Soros, ce que j'ai développé dans un article précédent sur Boulevard Voltaire en lien.  

"Nuit Debout" est né de la contestation de la loi El Khomri, dont la fomentatrice en chef est Caroline de Haas, qui a fait signer une pétition qui a réunit plus d'un million de signatures et ainsi fait reculer le gouvernement qui n'est plus que l'ombre de lui-même. 

L'on trouve la féministe dans le conseil exécutif, sous la rubrique "collège des personnalités qualifiées", en lien de la Fondation RAJA, tenue par une femme d'affaires française, grande fortune, Danielle Kapel-Marcovici, qui annonce être associée à Human Rights Watch, financée par Georges Soros. 

Alors, cher Alain Finkielkraut, vous avez compris d'ou vient l'agitation de la Place de la République ? Le maître du Nouvel Ordre Mondial regarde ça de loin par Fondation RAJA interposée. En lien l'internationale de la Fondation RAJA, impressionnant ! 

La Russie serait bien inspirée de créer un contre feu aux agissements de Soros, en fondant par exemple des associations pour le combattre sur le plan international. Oeil pour oeil, dent pour dent. 

Hildegard von Hessen am Rhein

 

Commenter cet article