Quand Marine le Pen fait face aux "pressetituées" du Québec.

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Tout ce que j'ai à dire, après la vision de cet interrogatoire digne de l'époque stalinienne, c'est que Marine le Pen fait face, avec grâce à une harpie militante, haineuse, en service commandé de son gouvernement de gauche, dont on pourrait se poser des questions quant à son élection. 

Si j'admire son sang froid, digne d'un chef d'Etat, je ne suis toujours pas en accord avec elle, sur les précautions linguistiques dont elle use, concernant l'islam, le qualifiant de "communautarisme". Elle craint d'être insultée de "raciste" par les orfraies islamophiles de gauche, antisémites et internationalistes. Comme elle est insultée de toute façon, pourquoi continuer à prendre ces précautions ? 

Je persiste donc à penser et à dire, qu'elle devrait engager le chemin vocabulistique de sa collègue allemande, Frauke Petry, chef du parti AfD, le "petit" parti, qui monte et qui monte ... et qui vient de devenir le 3ème parti d'Allemagne, alors que son existence est très récente.

Conclusion, cet interrogatoire de la Propaganda Staffel, dont elle sort incontestablement victorieuse, fut odieusement manipulé, coupé par d'autres pressetituées, en France, pour la conspuer, pressetituées toutes, aux ordres du Nouvel Ordre Mondial. Enfin, il vaut mieux avoir raison seule que tort avec tout le monde. Il se trouve qu'elle n'est pas si seule que cela. 

On notera au passage, que les commentaires ne sont pas autorisés sous l'intervention de Marine le Pen. Quelle preuve éclatante de la censure ! Il semblerait que, parce qu'il y a censure de la part de ce média canadien, c'est que les commentaires devaient bien aller dans le sens de Marine le Pen ! Raison de plus, pour écouter, regarder les pressetituées, pour connaitre leur degré de manipulation, mais d'aller s'informer sur le net, afin de pouvoir se faire une libre pensée.

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article