Ayan Irsi Ali, pas d'accord avec Trump, mais ....

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Je crois que tous mes lecteurs et mes lectrices connaissent l'ancienne député néerlandaise, Ayan Irsi Ali, islamo-critique au point, sa vie menacée, son gouvenement refusant de la protéger,  trop cher, elle fut contrainte de s'exiler aux Etats Unis.

Aujourd'hui elle est interviewé par CNN pour la parution de son nouveau livre aux US. Elle reste toujours extrêmement islamo-critique et précise même que, tous ces djihadistes qui ont grandis en occident et qui se rendent en Syrie ou en Irak, s'y rendent avec le consentement de leurs entourages, amicaux et familiaux, qui savent, même si ouvertement, devant les médias, ils jouent la surprise.  

Aucun membre d'une famille de djihadistes ne retiendra le candidat au départ, sauf, en cas de conversion, la famille occidentale le fera. Cependant, déclare Ali, les familles musulmanes ne sont pas radicalisées, et souligne que le mot "radicalisé" n'est pas approprié car,  elles appliquent à la lettre le coran et n'ont pas besoin d'un calife à Bagdad pour leur donner l'ordre de tuer, ici ou ailleurs en occident. C'est dans leur mentalité et cette mentalité existait avant l'avènement du calife de Bagdad. 

Ali déclare qu'il y a des centaines de milliers de djihadistes, en Amérique comme en Europe. Qu'ils ne sont pas forcément sous les ordres de l'EI, qu'ils agissent indépendamment, souvent et qu'ils sont cachés par les leurs, dans les pays ou il se trouvent. C'est valable pour la France. 

Une analyse bien différente de ce que l'on nous chante habituellement. Cependant, la solution de Trump de bannir les musulmans, ne lui semble pas une bonne idée, au vue d'un combat de très long terme. Elle ne pense pas que Trump ait la solution à cette longue guerre idéologique et de sait même pas s'il y a une solution.  Sans proposition de sa part,  alors, dans le doute, c'est la proposition de Trump qui l'emporte.

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article