Départ Marion de Béziers, explication Ménard !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Un couac, n'est qu'un couac et Ménard s'en explique. Marion est partie, elle s'en est expliquée aussi dans le Figaro. Comme Gilbert Collard. Après tout, nous sommes entre gens de bonne compagnie et si l'harmonie a put être rompue, elle ne l'est pas définitivement. 

Oui, c'est compliqué de faire cohabiter des égos surdimensionnés, surtout français qui ont la culture du conflit chevillée au corps. 

Ce n'est qu'un épiphénomène qui va faire gausser dans le landernau, mais comme une information chasse l'autre ...

Le FN sans Philippot eut été crédible. Depuis Philippot je n'ai plus confiance. Certes, il a contribué à la dédiabolisation de FN pour plaire aux médias et se servir au lieu de servir. Il est de la caste qui se fout du peuple, il transpire cela de toutes ses pores. 

J'attends de voir ce qui va sortir des rendez-vous de Béziers, quelles seront les propositions ou la charte.

En tout cas, Ménard a bien fait de réunir tout ce monde et cela doit continuer, puisque c'est la première fois, le couac sera vite oublié.

J'attends avec impatience un second rendez-vous ou le thème de l'islam pourrait  être abordé, thème sur lequel j'avais fondé mes espoirs dans le FN. Espoir vite déçu par Philippot qui a intrigué pour faire virer Chauprade, qui depuis ère dans la nature. 

Chauprade est un élément intéressant, qui a, de manière excessive marquée son indépendance, ce qui lui a valut l'exclusion. Depuis son exclusion, il n'a pas brillé politiquement autant qu'il le fait dans son secteur de la géopolitique. Fonder son parti avec un nom usurpé fut sa première faute, associée à une autre faute, ne pas avoir vérifié si le nom était déjà prit ! Ce qui dénote en gestion un manque de savoir faire. Dommage.

Mais je m'égare. Depuis que le FN use de précautions de langages avec l'islam, je m'en suis détournée, c'est aussi simple que cela. Qu'il s'aligne sur les propos de Frauke Petri de la AfD et je reviendrai. Sinon, je serai du parti du votre blanc.

Hildegard von Hessen am Rhein

PS: Si j'avais été Ménard, je me serai abstenue d'inviter les politiques, lesquels par leur refus de venir, démontrent clairement qu'ils ne pensent qu'à leurs panses et je reste polie. Il faut faire sans eux, les ignorer, c'est tout ! 

 

Commenter cet article