Finkielkraut a beaucoup de mal à secouer la poussière de la gôche de son manteau.

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Ainsi, le penseur officiel, courtisant académisé vient de tempêter en retard et de manière « exclusive » dans le Point pour exprimer son indignation que Philippot, pour lequel chacun connait ma grande sympathie, fut le premier à sonner le tocsin sur le concert de rapp à Verdun ! Estimant, qu'encore une fois, la république laisse au FN la juste indignation.

Mais que ne s'est-il pas indigné le premier ? Toutes les colonnes et les plateaux lui sont ouverts à volonté. Il passait un coup de fil, avant Philippot, publiait un communiqué à l’AFP et, sous son manteau poussiéreux, ses "valeurs de gôche" auraient enfin été sauvées. 

Le geste manqué de Finkielkraut qui vient pleurer des jours après la polémique de manière « exclusive » dans le Point. Comme exclusivité, on repassera ! L’exclusivité, signifie être le premier sur une scène d’information. Or, le Finky accuse un certain retard pour être qualifié « d’exclusif ». A moins que le seul nom de Finkielkraut soit devenu une exclusivité....

Le problème avec Finkielkraut est, qu'il est terrorisé d'être lui-même, face à sa gôche chérie. Qu'il a horreur de se faire cracher à la figure. On le comprend, mais ce n'est pas une raison d'être en retard d'un calendrier de contestation ! 

Ceux qui ont assurément le courage de leurs convictions, sont les Ménard, Zemmour, Kerdrel, le reste n'est que littérature et foutaise surtout !

L'ami Matzneff est très attendu sur le sujet. Lui sera pardonné de ne pas s'exprimer dans l'immédiateté, puisque, ne vivant pas en France, des problèmes de santé, certaines actualités peuvent lui échapper dans la minute, mais je suis certaine qu'il va nous donner son point de vue  éclairé dans le même hebdomadaire qui publie régulièrement ses excellentes chroniques, qui vient d'accueillir la pleureuse de la dernière heure qu'est Finkielkraut.

J'ajouterai que le seul Philippot, auquel fait autant de publicité Monsieur Finkielkraut, n'est pas responsable de cette victoire à Verdun, mais assérément bien plus les réseaux sociaux, lesquels se sont massivement indigné, les sites dissidents comme Boulevard Voltaire, le mainstream contestataire, Valeurs Actuelles. Alors de grâce, cher Finky, venez donc à Béziers sans craindre de vous faire traiter de fascho ! Un peu de courage enfin ! C'est pas confortable d'être assis le cul entre deux chaises. 

Hildegard von Hessen am Rhein

 

Commenter cet article