L'importance vitale pour la France des Rendez-Vous de Béziers !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Je répugne à évoquer la politique française, car je n'ai en général pas grand chose à dire sur un pays, devenu un non pays, précipité dans le néant par ses présidents successifs, surtout depuis Giscard et son regroupement familial. Il n’y a plus de projet, plus d’idéologie, tout se confond entre gauche et droite, une laïcité qui devient nouvelle religion, tout cela noyé dans un nihilisme généralisé fait que le pays souffre de ne plus savoir ou se tourner et vers qui.  

En outre, une société parallèle musulmane sunnite-salafiste s'est installée depuis le regroupement familial de Giscard, qui voulut plaire aux Bouyges et consorts, comme un nouveau pays venu se greffer sur le nôtre, une sorte de cancer qu'il est encore temps d'opérer.  Les mêmes choses se vivent un peu partout en Europe de l'ouest, dont les pays pourraient mieux s'en sortir lorsque leurs populations, qui se réveillent, ne sont pas atteints du mal français de 1793, une plaie jamais fermée, comme le nazisme est une plaie toujours béante en Allemagne. Nos deux pays ont leur lots de calamités, desquelles découlent ces maladies graves, mais pas incurables. 

La gauche française, depuis 1793, tient le haut du pavé, ne cessant d'intimider une droite qui disparut petit à petit sous son terrorisme intellectuel, dont Juppé est le criant produit 2016. Ignorant du coran, islamo-collabo, politiquement correct, condamné par le passé, ce qui devrait lui interdire d’office de refaire de la politique. Mais en France, dans ce domaine, la corruption intellectuelle est profonde, puisque les criminels politiques, pullulent dans les couloirs des institutions. "Moi avant la patrie", c’est la devise des hauts fonctionnaires devenus politiques. Tout, encore une fois, se confond, fonction publique et politique. Unique au monde ! 

Comment s’en sortir ? 

La France et les français ont perdu tout bon sens face aux idéologies qui s'évanouissent dans une globalisation sous hégémonie américaine néoconienne et un nihilisme hérité de 1968. Ce qui risque de changer si Donald Trump est élu président, puisqu'il a particulièrement souligné, dans son discours de politique étrangère, après sa victoire à New York: "les Etats Unis doivent enfin cesser d'imposer à d'autres pays son style de vie ", une phrase qui va à l'encontre de l'idéologie Wolfowitz appliquée depuis le début des années 90 à nos jours, investi qu’il croit les USA par l'histoire, pour dominer le monde. Ce que l'on appelle le N.O.M (Nouvel Ordre Mondial).

J'ai dû faire maint et maint commentaire, en précisant que Marine le Pen ne gagnera jamais les élections, trop autocentré qu'est le FN que Philippot a contribué, croit-il, à dédiaboliser afin de le rendre politiquement correct et plaire aux médias, au lieu d’aller chercher son onction auprès du peuple qu’il n’a de cesse d’avoir à la bouche. Philippot est tellement accro aux médias, qu’il en délaisse le peuple. Rien de plus naturel. C’est un énarque dressé pour se servir et non pour servir.

Même devenu premier parti de France, cela n'en fait pas un parti qui sera appelé par les électeurs à gouverner. Les régionales nous l'on démontré. Marine le Pen et son mignon peuvent faire tous les efforts du monde, en mettant en exergue leurs quelques élus et leur désormais bonne gestion de mairies, cela ne sert strictement à rien. Elle n’arrive pas à gagner dans les urnes, en étant premier parti de France. 

Trop de gens sont encore tiraillés entre la crainte d’être traité de racistes, (terrorisme intellectuel évoqué plus haut) ce qui signifie bien que la dédiabolisation Philippot ne fonctionne pas si bien que ça.  A moins que ...

A moins que, Robert Ménard, maire de Béziers et son initiative de salubrité publique, destinée à fédérer des personnalités de la société civile animées du simple bon sens, n’arrive à rendre la raison à la présidente du FN. En ignorant les rendez-vous de Béziers, jamais elle n’arrivera au pouvoir et la France perdra encore cinq ans, car Juppé, sans saveur sans odeur sera élu. La chienlit ira en augmentant.

Sauvegarde de la France par entrainement populiste trumpien ?

Si le FN n’y arrive pas l’année prochaine, la sauvegarde de la France et de l’Europe pourrait bien venir, malgré un Juppé qui sera aux manettes, des Etats Unis, si Trump l’emportait.

Ce que je crois comme fort probable, sans jamais douter depuis le premier débat des GOP, lorsque tous les "specialistes" du monde l'enterraient six pieds sous terre, l'insultant de vulgaire, et autres colibets, en France particulièrement. J'écrivais ma confiance, si bien sur Dreuz Info que sur Boulevard Voltaire.

Juppé, en vieux routier de la politique, pourrait s’adapter à cette situation populiste américaine et rendre un peu de son indépendance à la France. Par exemple en sortant de l’OTAN, pour laquelle Trump n’a que peu de considération.  Sa posture envers l’OTAN est presque une main tendue à certains pays de la quitter ... S’il a un peu de bon sens, c’est ce qu’il ferait, Juppé, si élu,  pour nous servir et servir la France.

Renouer avec la Russie et retrouver des relations normales avec la Chine. Prendre des distances avec l'Arabie et le Qatar, fournisseurs de terroristes islamiques. Surtout mettre la Turquie au pas, en collaboration avec la Russie et peut-être la Chine.  

Juppé, s’il est fin politique, pourrait se laisser entrainer par le populisme de Trump, afin de rendre sa grandeur à la France, si cela est possible sous un mandat de cette figure politique là, viellisante, rongée par son ambition personnelle de se hisser en fin de vie aux plus hautes fonctions de ce non pays. Il n'a pas brillé comme ministre des affaires étrangères, poste qu'il a investi par deux fois, la dernière,  durant la guerre de Lybie fut catastrophique. 

Plus que jamais, notre destin est lié à l’élection américaine de novembre. C’est pourquoi nous sommes tous dans l’incertitude de la manière dont notre pays sera gouverné dans les cinq prochaines années. J’ai le sentiment que nous sommes suspendus au résultat de l’élection US. C’est un fait qui n’est jamais évoqué par les commentateurs politiques de ce pays, trop occupés qu’ils sont à regarder leur nombril France et sa médiocrité.

Conclusion.

Soit, c’est la chienlit socialiste qui continue sous Juppé, soit ce dernier est subtil et adapte habilement la France à la politique populiste américaine, en rendant son indépendance à notre pays, tout en plaidant pour une réforme drastique de l’Europe qui ne peut plus persister en l’état, devenue bouffie par la corruption et l’autoritarisme qui en découle, les chefs d'Etats et de gouvernements ayant laissé trop de pouvoir aux fonctionnaires de Bruxelles. Un Parlement qui ne sert à rien qu'à pomper le fric du contribuable pour engraisser ces députés corrompus jusqu'à la moelle.

Si la chienlit héritée des mandats Sarkozy-Hollande persiste sous Juppé, nous pourrons alors logiquement penser, qu'il faudra cinq années de plus aux franchouillards, pour qu'ils en aient enfin assez,  pour appeler Marion Maréchal le Pen aux manettes. Ce qui signifie que nous aurons perdu cinq autres années inutilement, parce qu’un certain Philippot et sa patrone sous influence auront préféré l’onction des médias que celle du peuple et de la société civile éclairée par le bon sens, qui va se réunir à Béziers autour de Ménard dans les prochains jours.

Il est encore temps pour le FN de se ressaisir, Ménard, bien inspiré aura fait tout ce qu’il fallait pour cela. Il ne ménage pas ses efforts et passe de plateau en studio parisien pour faire la promotion de ses rendez-vous de Béziers. Il le fait avec une conviction sincère que ses interlocuteurs, aussi fielleux soient-ils, n’arrivent pas à mettre en difficulté, comme l’a tenté vicieusement Bourdin ce matin sur RMC. En lien.

Personnellement, j’attends beaucoup de ces rendez-vous, en particulier qu’il en sorte une charte, avec des propositions, lesquels, je l’espère, seront prises en considération par MLP car, encore une fois, si elle reste sourde et aveugle, ce sera Juppé président. Espérons, pour la France que MLP entendra ce qui se dit aux rendez-vous de Béziers. Si MLP avait la position de sa collègue allemande, Frauke Petri, qui ne se perd pas en précaution de language sur aucun sujet et encore moins sur l'islam, le FN aurait gagné les régionales. 

Hildegard von Hessen am Rhein

 

 

 

Commenter cet article

Marioniste 28/05/2016 03:07

Marine Le Pen et Florian Philippot ont réussi à hisser l'audience électorale du FN à des niveaux jamais atteints auparavant. Il est donc particulièrement malvenu de les insulter.

Robert Ménard est le plus mal placé pour proposer quoi que ce soit, Béziers étant la seule ville pro-FN où les voix nationalistes ont baissé aux dernières régionales. Le dernier de la classe se fait donneur de leçons ?...

Enfin, le RV de Béziers est placé sous la présidence d'honneur de Denis Tillinac, qui annonce dans Valeurs Actuelles, le jour même de l'ouverture (l'article est daté du 27 mai), que le but est de retirer des voix au FN !

Cete chienlit commence très mal. Rien n'en sortira.

Marion a prévenu : « À la première entourloupe, je me tire. »