Un communiste impose sa loi à Paris ! Effarant !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Pas envie de commenter longuement cette déclaration de guerre à la capitale de France et aux français, d'un médiocre poux communiste, chargé du logement à Paris, qui décide du haut de la minorité politique qu'il représente, que "les ghettos de riches, c'est fini", pour lancer massivement la construction de logements sociaux dans les 7 - 8 - 16 èmes arrondissements. Tiens, il a oublié le 5 - 6 ème et le Marais LGBT qui verraient d'un mauvais oeil ses projets. C'est sûr qu'y introduire des populations musulmanes qui pourraient casser du pédé, c'est une chose à éviter. 

J'ajouterai que le 18ème nord-est, est le ghetto africano-maghrébin islamisé, qu'il oublie de citer dans l'article du JDD, comme s'il voulait dire par cette omission, que la mission remplaciste est achevée. Ils votent tous à gauche, redevables qu'ils sont. Les "de souches" sont devenus des minorités visibles. Cette partie de Paris peut sans aucun doute être appelée "Brazzaville sur Seine". 

Pour mémoire, c'est Ali Juppé, lorsqu'il était député-maire du 18ème qui a inauguré la "mixité sociale" dans cet arrondissement, puis accéléré par Daniel Vaillant, qui avec un zèle peu commun a terminé la sale besogne, quand Guéant, au bout de 15 ans d'occupation de rue par les musulmans intégristes, fit cesser ces pratiques de guerre islamique dans ce quartier. 

Et puis, s'installer à la terrasse du Flore, des Deux Magots et voir passer des barbus, des voilées une idée impensable ! La crevure ne saurait plus où aller boire son coup entre soi ! 

Et si les "salauds de riches" arrêtaient de payer des impôts avec lesquels ce minus veut construire des logements sociaux tout en les insultant ? Rachida Dati se sent-elle soudain minorité visible dans son 7ème arrondissement pour ne pas s'opposer à cette infamie communiste remplaciste ? 

Quant à Claude Goasguen, je ne le trouve pas assez ferme. La France part à vau l'eau, en conséquence, c'est aux français maintenant de prendre leur destin en main. 

Bref, pour être dans les bons papiers de cette infâme mairie, il faut être LGBT ou immigré extra européen. Pour le reste, vous êtes sommé de payer.

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article