Ali Juppé, n'a pas lu le coran, mais est aussi ignorant sur ceux qui nous ont vraiment délivrés des nazis.

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Puisque ce sont les journées des Bilderberger en ce moment, dans le fief de Pegida à Dresden, je ressors de la naphtaline, une "prestation brillantissime" d'Ali Juppé, qui y était invité l'année dernière. Cette année, il a soigneusement évité de se compromettre, en grand hypocrite, il a prit soin de se faire représenter par le maire du Havre, son affidé, comme je l'évoquais ici dans une chronique en lien. 

Ali Juppé, non seulement de son aveu sur Canal + aux côtés d'Onfray n'avait pas lu le coran, mais ici, dans cette vidéo, il nous chante l'éternelle subversion US sur les gagnants de la seconde guerre mondiale, que seraient les USA. 

Ce qui est une contrevérité criante car, je ne cesse de le dire et de l'écrire, les historiens honnêtes le savent, si les nazis furent écrasés, certes, difficilement, c'est bien parce que l'armée d'Hitler était tournée à 80% vers la Russie, qui a payé le plus lourd tribu en vie humaines de cette horrible guerre. Je n'oublierai pas les serbes et les grecs, lesquels, par rapport à leurs populations ont aussi payé le plus lourd tribu en vies humaines, car ce sont serbes et grecs qui ont ralentis la progression de l'armée nazi vers la Russie, que les nazis avaient intitulé "opération Barbarossa".

Les alliés occidentaux n'eurent à affronter que 20 % des nazis. Autant dire, que ce sont les russes qui se sont prit le maximum sur la figure, commes les serbes et les grecs. C'est la raison pour laquelle, j'aimerai tant que, si bien la Serbie et la Grèce, cessent d'écouter les sirènes du NOM (Nouvel Ordre Mondial). Serbes et grecs sont orthodoxes, comme la Russie et culturellement, ils devraient se rapprocher de Moscou et de la Russie, plus grand pays du monde, avec des ressources immenses. Je suppose que Moscou y travaille, mais Washington aussi. Alors que ce soit Moscou qui l'emporte car, culturellement ils ne font presque qu'un et sont tellement éloignés des US et du NOM, mais si proches de nous.   

Cette engence désignée comme le "meilleur d'entre nous" est vraiment le "pire d'entre nous". Sous influence néoconienne, il ânnone la "vérité offcielle". Et cet ignorant là, ou cet homme de mauvaise fois là, ne doit pas accéder au pouvoir, pour soumettre encore plus la France aux forces occultes des néocons. 

Je rends ici, encore une fois hommage aux russes, lesquels hier, fêtaient leur fête nationale.

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article