Contre Trump, ils n'ont pas encore tout essayé !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Il y a un an, précisément, tout le monde, sauf moi et quelques éclairés, croyions en la candidature de Donald Trump, que j'ai intitulé Tsunami Trump, si bien sur Dreuz Info que sur Boulevard Voltaire. Je le fis monter en grade littéraire rabelaisien et l'interpella Gargantua, puisque comme Gargantua qui s'asseyait sur les édifices imposants, Trump s'assied sur les jusqu'à présent imposants GOPs ..., en fait les néoconservateurs, dit "néocons". En somme les puissances occultes les plus dévastatrices du N.O.M. (Nouvel Ordre Mondial), qui se croient investies par l’histoire pour dominer le monde.

Ils l'on vu éliminer ses adversaires les uns après les autres. Il se retrouva seul, face l'adversité de son camp. Tous les codes traditionnels étaient brisés. Un mouvement de masse s'est créé. A chacun de ses meetings se pressent des dizaines de milliers de personnes. Tout cela à travers tout le pays.  Arrivé en fin de parcours des primaires, ne restaient que Cruz, Rubio, Kasisch (dont personne ne se rappellera plus). Les esprits des tenants du N.O.M chauffés à bloc se réunirent, comme je le racontais en lien, pour arrêter Trump et sa progression irrésistible vers la Maison Blanche et le "Speaker of the House", Paul Ryan, était de cette réunion des milliardaires et du SuperPac contre Trump. Désormais, après réflexion, et devant le fait du mouvement de masse créé par Trump, il croit utile pour sa carrière de soutenir le candidat évident des GOP.  Paul Ryan, cependant, tout en soutenant Trump, hypocrite, reste critique et, méchamment critique, au lieu de fermer sa bouche puante de politicien et de soutenir son candidat qui fait des performances, comme personne dans l'histoire contemporaine américaine. En particulier la polémique sur le juge d’origine mexicaine en charge du dossier de l’Université Trump, que le Donald a accusé de s’acharner contre lui, parce qu’il est d’origine mexicaine. Ce qui a provoqué les cris d’orfraies chez les commentateurs et autres « spécialistes » et serviteurs du pouvoir, mais ce qui n’a nullement dérangé les masses populaires qui le soutiennent. L’on dira en langage politiquement correct, qu’il a encore fait une gaffe. Et lui, répond : « Je n’ais pas le temps de faire dans le politiquement correct et le pays non plus. » Et vlan ! Qu’à cela ne tienne, il doit maintenant faire face à des sondages manipulés, qui donnent Hillary en avance sur lui. Pour ma part, je ne m’y laisse pas prendre. C’est la guerre totale du système anti Trump.

Bref, tout cela pour vous dire que Killiary reste la candidate des néocons, elle est leur meilleur outil, rongée par la corruption, l'ambition d'arriver à tous prix au pouvoir. Alors qu’avec le Donald, ils devront composer. Il ne s'en laissera pas compter, car lui, sera redevable uniquement au peuple, s'il arrive à la Maison Blanche. Ayant observé le personnage depuis un an, je me couperai un petit doigt, si je devais me tromper. Il ne décevra pas le peuple qu'il l'aura porté plus haut que n'importe quel président des Etats Unis à ce jour. Chacun de ses meetings commence par : « I love you folks » Le mot amour est absent dans la bouche de la monstresse Killiary.

En conclusion, ils ont tout essayé, le diffamer avec des pubs qui coutèrent des dizaines de millions de $, rien n'y a fait. Maintenant, ils vont passer à la manipulation des sondages pour faire croire au peuple qu'il a tort et que la corrompue, criminelle de guerre est la meilleur option pour le pays, alors que voter pour elle, ferait que les US resteraient ce qu'ils sont aujourd'hui, en pire, puisqu'ils pourraient nous mener à une guerre avec la Russie et la Chine. Ce n'est pas moi qui le dis, mais d'éminents analystes américains, qui sont des références mondiales, comme Chomsky, Craig Roberts ou Cohen, qui ne sont pas considérés comme des gens de droite.  

On le voit d’ores et déjà. Les sondages donnent Killiary gagnante et surtout, il faut regarder comment est traité Trump dans la presse française et allemande, soumise à Washington ! Plus bas que terre et ils encensent une criminelle de guerre corrompue. Qui se ressemble s’assemble ! Les anglais, il faut le reconnaitre sont plus équitables.

Je dois encore être bien seule, un an après que Trump ait annoncée sa candidature en y croyant. Désormais, je le crois, il sera le prochain Président des Etats Unis. C’est ce qui peut nous arriver de mieux. Juste voir son dernier discours à Houston Texas en lien et encore, les dizaines de milliers de gens venus l’acclamer ! Non, rien ne l’arrêtera, le peuple sera plus fort que l’establishment. Encore une fois, la seule chose qui puisse arrêter le Tsunami Trump, c’est la mort que l’on attribuera à un « déséquilibré mental » comme cela est le cas pour toute attaque sous fausse bannière. Cependant, cette fois, l’indignation mondiale sera telle, qu’ils vont y penser à deux fois, avant de passer à un acte de cette sorte.

Hildegard von Hessen am Rhein

 

 

 

Commenter cet article