Erdogan veut son Turc-in-EU !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Erdogan menace l’UE d’un referendum sur l’entrée de la Turquie dans l’Europe ! 

On était contents des anglais, qui ne se sont pas laissés intimider par Obama-Merkel, qui ont fait fonctionner leur démocratie normalement et avec honneur, après d’âpres débats il est vrai. Mais n’est-ce-pas cela la démocratie ? Il y aura contamination car, d’autres, mécontents de la sclérose bruxelloise, enragés par la corruption qui y règne, comme dans toutes dictatures, voudront aussi leur referendum ! Nous vivons une époque passionnante.

En revanche, il y en a un, dont on n’aurait pas cru qu’il se laisserait contaminer par le très démocratique referendum, c’est bien le Sultan du Bosphore, Erdogan ! Le voilà qu’il veut faire comme les anglais et tenir son referendum dont la question est autrement plus épineuse, dangereuse et finalement mortelle pour l’Europe. Car c’est un chantage caractérisé. Il menace de ce referendum, si l’UE traine à accorder des visas pour une libre circulation des turcs en Europe. Autant dire qu’il se positionne d’autorité dans l’espace Schengen.  

Poser la question au turcs : « avez vous envie de faire partie intégrante de l’UE ? », n’a pas le même sens que cette même question posée au britanniques. 

Ces pauvres turcs, ceux qui rêvent encore à Atatürk et la laïcité, qui n’en peuvent plus de sa dictature corrompue, tomberont dans le panneau du mirage de la liberté proposée et voteront massivement « oui » pour entrer dans l’UE, dont ils ignorent que c’est aussi une dictature. Plus molle que celle du Calife, mais tout de même une dictature technocratique. Quant aux turcs de campagnes, souvent illétrés, très islamisés, ils feront ce qu'il leur sera commandé de faire. Au nom d'Allah.  Il sera ainsi permit à Erdogan de nous lancer à la figure : « Vous voyez ! Mon peuple a voté et veut faire parti de l’Europe. Désormais que le peuple a voté, vous ne pouvez plus nous refuser. » Il est habile l’animal.

Ce qu’il ne dira pas, c’est qu’avec tous les millions de turcs déjà atomisés dans l’UE, lui, qui arrive avec une population de 78 741 053, deviendra le dominant en Europe. Et, comme il veut être le Calife, le referendum dans son pays fera qu’il le deviendra. Il faut rappeler d’urgence son discours de Cologne de 2010 devant sa communauté qu’il exhortait à ne pas s’assimiler. L’assimilation étant à ses yeux un crime contre l’humanité. Il avait imposé le port du voile en Allemagne, alors qu’il était encore interdit en Turquie. 

Les cerveaux malades aux manettes de l’UE, dont le leitmotiv est le multikulti, le vivre ensemble et autres bisounourseries seront servis.  C’est ainsi que pourrait se terminer la conquête de l’Europe par l’islam. Démocratiquement. Le rêve de l’Oumma. Une Europe victime de son propre système qu’elle n’aura pas eut la force de préserver. Cela est un scénario possible, si Erdogan, organise un referendum, parce que la libre circulation de ses ressortissants est limitée. Sans oublier, qu’il tirera vers lui l’Etat Islamique, qu’il finance, duquel il fera assassiner le Calife autoproclamé, s’estimant le seul, le plus intelligent, puisqu’il aura soumit l’Europe par un tour de passe passe référendaire, sans armes, sans verser de sang, à l’islam. Tirer avec lui l’EI qui fait peur à tout le monde, terminera de terroriser les occidentaux que nous sommes, à filer doux devant le Sultan du Bosphore. Il y à 70 ans l’Europe et le monde étaient sous le joug des nazis, de l'Union Soviétique, de la Chine de Mao. Désormais il y aura Erdogan et le totalitarisme islamique.

Conclusion, les velléités de Erdogan à se présenter en démocrate de circonstance, démontre notre faiblesse et sa puissance. Il est déjà maître de notre destin, en nous faisant du chantage à l’immigration, nous taxant au passage notre bon argent à hauteur de 6 milliards €. Alors qu’il faudrait le bombarder « jusque dans les chiottes », les cerveaux malades se prosternent. Il me semble que cette menace peut devenir réelle, si nous, peuples d’Europe ne nous réveillons pas devant la chute annoncée de notre civilisation qu’il nous prépare. Et cela est un nouvel élément à ajouter aux probabilité de notre perte. 

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article

Collision de galaxies 26/06/2016 17:16

Un tel référendum turc n'aurait qu'une portée interne. L'entrée de la Turquie dans l'Europe dépendrait essentiellement de l'accord des peuples des Etats qui en font déjà partie. L'article 88-5 de notre Constitution le prévoit pour la France. Sur le fond, nous sommes d'accord, sauve qui peut si ce pays conquérant veut intégrer l'Europe. Ce serait de la part de nos bergers ouvrir au loup la bergerie. On sait qu'ils en sont capables.

brandenburg 25/06/2016 16:51

Chère Madame,abonné depuis peu à votre lettre,je tenais à vous faire savoir que je l'appréciais fort!
Pour ma part, je gère cinq sites internet en erlande.com sur lesquels vous pouvez jeter un coup d'oeil-environ 500 articles.Néanmoins,je préfère vous prévenir que je suis catholique quoique d'ascendance prussienne,thomiste,gaulliste de gauche à la Malraux,libéral-étatiste comme le conseiller de de Gaulle,Jacques Rueff.A vous de voir!
Amicalement,
votre fidèle et loyal serviteur.