Excellente analyse de l'intellectuel russe Alexander Dougine !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

On est jamais mieux servi que par soi-même, je vais donc m'auto-complimenter, d'analyser au niveau de cet intellectuel, nationaliste célèbre dans son pays, la Russie, Alexandre Dougine. Bien évidemment, pour ceux qui le connaissent ici et qui détestent la Russie, Dougine, fait partie de leur détestation, car il va à l'encontre du politiquement correct occidental, soumis aux neocons de Washington.

Même s'il est plus jeune, Alexandre Dougine est de la même catégorie d'un Paul Craig Roberts ou encore d'un Stephen Cohen, qui est le plus important connaisseur de la Russie aux Etats Unis.  Alexandre Dougine a l'oreille de Vladimir Poutine. Ce qui à mes yeux est favorable car Alexandre Soljenitsine, lui aussi aime son Président et échange avec lui. Pour ceux qui suivent un peu la Russie et son Président, ils savent que Vladimir Poutine est un homme cultivé, intellectuellement sophistiqué. Il n'y a qu'à observer la manière dont il s'y prend sur la scène internationale avec son excellent Ministre des Affaires Etrangères, Sergey Lavrov ! Si, au moment ou j'écris ces quelques lignes, nous ne sommes pas en guerre, c'est bien grâce aux mouvements de Moscou et à son esprit d'apaisement. Pour combien de temps encore ? Je l'écrivais dans une chronique précédente, la folle Merkel vient de déclarer la Russie non plus un partenaire, mais un adversaire. Son mentor Obama a dû lui en donner l'ordre, d'où le fameux livre blanc de la Bundeswehr qui doit être publié en juillet. Ce qui vient corroborer ce que dit Dougine. 

Pire, dans cette situation est, que Merkel n'a aucune opposition en Europe. La France n'a plus de gouvernement, l'Angleterre s'apprête à sortir de l'Europe, la Scandinavie et en particulier la Suède, est devenue folle à se faire envahir par des musulmans qui se comportent en soldats d'Allah, violant, tuant, comme nous le rapporte fréquemment le Gatestone Institute. L'Espagne est dans le chaos politique, l'Italie n'est pas en meilleur état, la Grèce oublions. Ne restent que les pays de Visegrad et, éventuellement la Pologne, si elle tient le choc. L'UERSS est en miette mais pas l'Europe qui peut se relever, si les peuples bougent enfin, comme ils ont le courage de le faire en Allemagne de l'Est et les autres pays de l'Est. La Grèce et la Serbie orthodoxes, seraient bien inspirés de se rapprocher du grand pays orthodoxe qu'est la Russie, au lieu de vouloir entrer dans l'UERSS, qui n'est qu'une institution corrompue au service de hauts fonctionnaires et au mépris des peuples. 

Ici, Dougine, nous explique les calamités que représentent les maniaques néocons de Washington, qui pourraient faire beaucoup de dégâts durant cette période électorale américaine, pour rendre la tâche difficile à Trump, s'il devait être élu. C'est à peu prêt ce que je développe constamment ici et sur Boulevard Voltaire. Il me semblait important de faire entendre une voix russe importante et influente dans son pays. 

Et ensuite, interview de Paul Craig Roberts, ancien Sous-Secrétaire d'Etat au Trésor du Président Reagan, qui dit pratiquement les mêmes choses que Alexander Dougine. 

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article