Quand Washington et Moscou se font duper par Al Nosra !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Ce communiqué dépasse mon entendement !  

Les « militants » d’Al Nosra viennent de profiter du cesser le feu pour faire mouvement vers les régions contrôlées par l’opposition « modérée », y regrouper leurs forces et se réapprovisionner en armes et munitions. C’est ce que nous apprend l’agence TASS. Il s’agit donc des groupes Ahrar Al Sham et Jebhat al Nosra, qui viennent d’approcher Al Zahraa prêt d’Alep, avec armes et « bagages », affirme le porte parole russe du Centre de Réconciliation des parties en guerre en Syrie. « C’est une forte concentration des forces terroristes des groupes Ahrar Al Sham et Jebhat Al Nosra qui a été observée prêt des habitations de Bshantara et Kfar-Besin. Egalement, des mouvements de véhicules armés et de camions de marchandises ont été repérés prêts des habitations de Dar Taiz, Jabal Kabtan, Baitarun, non loin de Al Zahraa », affirme le porte parole.

Des combats font rage, par utilisation de véhicules armés, ont lieu ces derniers jours dans la province l’Alep. Le Centre de Réconciliation a noté que les militants ont profité du régime de cessation des hostilités dans les régions contrôlées par l’opposition « modérée » et qu’ils ont regroupées leurs forces, afin de s’approvisionner en stocks d’armes et de munitions. Le cesser le feu en Syrie a été déclaré le 27 février dernier.

Quelques temps auparavant, le Conseil de Sécurité de l’ONU avait adopté une résolution pour la cessation des hostilités. Le document rédigé par la Russie et les Etats Unis avait été soutenu par tous les 15 Etats Membres du Conseil de Sécurité. Le cesser le feu ne couvre pas l’EI et les organisations terroristes comme Jabhat Al Nosra, ainsi que des groupes déclarés terroristes par le Conseil de Sécurité.

Cette dernière phrase est consternante, mais vous la lirez en lien. Cela dépasse mon entendement. A moins que le Chardonnay embue mon cerveau ...

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article