Hidalgo encore plus compromise que ça avec l'islam !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Décidément, la gauche n'en perd pas une. Après l'ignoble tweet d'une illustre inconnue, députée de son état, que je ne nommerai plus, tant l'idiotie utile à l'islam sous couvert de laicardisme est perceptible, concernant la mort du prêtre-martyr de Saint-Etienne de Rouvray, y ayant fais allusion dans mon précédent billet, la maire de Paris, islamo-collabo, vient d'y allez de ses petits doigts câlins à l'islam. " La compréhension et le respect de l'autre doivent être notre première réponse à la barbarie." Fin de citation.

C'est évidemment avec de tels propos "guerriers" que l'islam va trembler de peur et que les terroristes vont être terrorisés ! Combien de morts et de blessés leur faut-il encore avant de se réveiller du pacifisme, dont je rappelle, qu'il fut à l'origine de toutes les guerres ?

Ils sont tous là, à trembler pour leurs postes, ces indignes crapules de la République martyrisée du sang français et étranger, de leur seule faute.  Je pense aux touristes qui passent par là ... Est-ce à dire, à la lire Hidalgo, qu'il nous faut respecter nos bourreaux, nos égorgeurs, nos écraseurs ? Pas en rêve, Hidalgo, que je ne nommerai pas de son état, tant elle devrait disparaitre de sa fonction, comme Daladier aurait dû disparaitre de la sienne. Pas de quartier pour les traitres. 

Alors que Chamberlain rentrait de sa troisième visite à Berlin, satisfait, de sa visite chez Hitler,  grand allié du Grand Mufti de Jérusalem pour l'extermination des juifs, convaincu qu'il était d'avoir évité une guerre, sur la question tchécoslovaque, revenant avec un accord signé qui stipulait que "jamais plus il y aurait de guerre entre l'Allemagne et la Grande Bretagne",   Winston Churchill répondait prémonitoire: "You were given the choice between war and dishonor. You chose dishonor and you will have the war." Et puis, il s'adressait aux français et aux siens: " Britain and France had to choose between war and dishonor. They chose dishonor." C'est bien ces phrases célèbres que la Hidalgo et ses semblables devraient méditer. Car son tweet ressemble bigrement à la soumission à l'islam. Comme le "radical socialiste" Daladier signait son pacte avec le diable à Münich et pour minimiser sa responsabilité, les historiens français prétendent qu'il fut "poussé" par les anglais ... Comme la Perfide d'Albion a toujours bon dos ! 

Et aux français qui veulent encore se sentir peuple, qu'ils fassent leur, cette sitation de Churchill: "Never give in-never, never, never, in nothing great or small, large of petty, never give in except do convictions of honour and good sense. Never yield to force; never yield to apparently overwhelming might of the ennemy.

"Ne cédez  jamais rien, jamais, jamais, que ce soit important ou insignifiant, ne cédez jamais, excepté aux convictions de l'honneur et au bon sens. Ne cédez jamais à la force ou à la puissance apparemment écrasante de l'ennemi."

Citation que je fais mienne, car j'ai deux ennemis, les pouvoirs en place, qui peuvent me poursuivre devant les tribunaux, me mettre en prison pour m'exprimer librement sur l'islam, auquel ils s'adonnent, se soumettent comme ils se sont adonnés jadis à Hitler. Et, encore une fois, ce furent les socialistes, ne l'oublions pas.

Hildegard von Hessen am Rhein 

 

 

 

Hidalgo encore plus compromise que ça avec l'islam !

Commenter cet article