Il est fort possible que Julian Assange fasse tomber Clinton !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

C’est le moins que l’on puisse dire, tout en gardant son objectivité de lanceur d’alerte, Julian Assange n’est pas un supporter de la Killiary. Dans une intervention récente, à la chaine ITV en mars 2016 Assange lançait que « voter pour Hillary serait voter pour d’éternelles guerres stupides. » Voir mon article dernier sur le sujet en lien. Toute personne éclairée n’ira le contredire. Assange prévoie de publier un grand nombre de mails de Killiary, c’est ce qu’il déclarait lors de cette interview, mais spéculait qu’elle ne serait jamais poursuivie par le Procureur Général, Loretta Lynch. Il avait presque raison car, les Clinton ont toujours été au-dessus des lois et traités comme tels par des institutions qu’ils ont largement contribué à corrompre de manière vertigineuse.

Heureusement que les faits sont venus démentir les appréhensions de Julian Assange. L’affaire du « tarmac » est passée par là. Ce petit grain de sable qui fait déraper la machine des corrompus, certains de leur impunité. Bill Clinton et Loretta Lynch se donnent un rendez-vous confidentiel en tête à tête sur le tarmac de Phoenix, dans l’avion de Bill. L’on peut se demander, si elle a déjà rencontré en privé, par le passé, le conjoint d’une autre personne qui fait l’objet d’une enquête criminelle … La réponse est non. Prenant les américains pour des débiles profonds, les deux « pieds nickelés » déclarèrent qu’ils se sont rencontrés pour évoquer leurs petits enfants … Presque simultanément, le FBI déclarait officiellement qu’il n’y avait aucune charge contre la candidate à la présidence. Ce qui eut le dont d’exaspérer certains mainstreams, même le très clintonnien Washington Post. Et dans un délai très rapproché, à la Maison des Représentants, le Directeur du FBI est mis sur le grill après sa déclaration qu’il n’y a aucune charge contre Killiary. Sur le grill, le Directeur avoue « l’irresponsabilité » de Clinton dans le maniement des mails, ce qui équivaut à l’aveu qu’elle mentait tout au long des diverses enquêtes et que ces jours, le FBI la couvrait. Ce qui fait dire aux mainstreams et aux GOP, même Bernie Sanders donne de la voix, que les lois sont faites pour tout le monde, y compris et surtout pour les Clinton. Celui qui ouvre son clairon est bien entendu, Donald Trump, qui profite de cet imbroglio pour dénoncer « ce système pourri » et remonter à tous les crimes et délits des Clinton depuis qu’ils sont en politique, c’est-à-dire depuis l’Arkansas, lorsque Bill en était le gouverneur. Il va sans dire que la presse alternative, très puissante comme InfoWars d’Alex Jones, qui compte quotidiennement plus de 20 millions de spectateurs à lui seul, Breitbart, TYT Network passent le pays au rouleau compresseur anti Hillary. Ne manque plus que Julian Assange qui promettait en mars : « Nous avons d’autres documents importants à recevoir. WikiLeaks s’attend à une très grande année. » Nous aussi, nous nous attendons à ce que cette criminelle de guerre avérée, irresponsable et corrompue soit empêchée de continuer sa campagne et que Donald Trump devienne le prochain Président US. Quoi que l’on pense de lui, il est contre le TAFTA, le NAFTA et veut faire passer l’Amérique d’abord et s’entendre avec le Président Poutine. Que demande de plus le peuple ?

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article

brandenburg 10/07/2016 19:52

Chère Madame,je vous rappelle encore que google refuse qu'on partage vos articles comme ceux d'autres sites dans le même esprit.Facebook fait de plus en plus pareil.Amicalement,
votre fidèle et loyal serviteur.

Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein. 10/07/2016 19:58

Quelle importance, cher Monsieur, vous saisissez la barre URL de mon article, que vous copiez/collez dans ce que vous voulez !