Trump serait conseillé par un ancien Lt. Général en faveur du rapprochement avec la Russie !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Trump serait conseillé par l'ancien chef de la DIA, selon Reuters.

Selon trois sources différentes, Donald Trump reçoit ses conseils en politique étrangère d’un ancien chef militaire du renseignement, qui souhaite que les Etats Unis travaillent de manière rapprochée avec la Russie, afin de résoudre les problèmes mondiaux de sécurité. Ces sources révèlent que le Lieutenant Général, Michael Flynn, qui fut le chef de la DIA (Defense Intelligence Agency) de 2012 à 2014, sous l’administration Obama, conseille Trump de manière informelle. Le Donald qui est supposé représenter les Républicains dans la course à la maison blanche, nous a révélé récemment qu’il allait révéler la liste de ses conseillers aux affaires étrangères. Ni Trump ni Flynt n’ont voulu s’exprimer pour l’instant. Flynt, interrogé sur la Russie a répondu à l’agence Reuters d’aller voir ses déclarations officielles sur le sujet. Le ton perfide, Reuters continue : sur la question, qui sera le conseiller de Trump concernant la sécurité nationale, question devenue plus pertinente encore, puisque les chances que le magnat de l’immobilier de New York est en train de devenir le nommé des Républicains vont en s’accroissant …

Je laisse le lecteur juge du ton de ce commentaire … Et maintenant j’ai envie de commenter selon mon sentiment et non celui de Reuters, valet du N.O.M.

Chris Christie a depuis longtemps et le premier, soutenu Trump, lorsqu’il a quitté la course à la nomination des Républicain à la Présidence.

Concernant Rudy Giuliani, le très populaire ancien Maire de New York, qui a non seulement éradiqué la criminalité de sa ville tout en ayant eut une gestion exemplaire des attentats du 11 septembre, a souvent exprimé son soutien à Trump dans diverses de ses apparitions télévisées.

Ici, je rend le ton perfide de Reuters : « Un ami intime de Flynn a déclaré que Trump n’est pas le seul espoir à la présidentielle qui aurait consulté l’ancien chef du DIA. Il répond à toutes les sollicitations, mais ne travaille pour personne. »

Reuters prend des gants tout en informant … C’est là que l’on constate qu’il y a volonté de manipulation anti Trump, en tout cas qu’il est tenté de manipuler. On agit sur le fil du rasoir, au cas où …

En effet, Trump a précisé sa différence sur la Russie avec ses rivaux Républicains, en lançant que le Président Poutine est « hautement respecté » puisqu’il soutient un réchauffement des relations bilatérales qui sont actuellement glaciales. Quand Obama s’est montré sans relief, face au leader russe, les candidats Republicain bashaient du Poutine en évoquant ses interventions militaires en Ukraine et Syrie.

Mon commentaire ici, sur les Républicains et le dossier russe, est que les Républicains sont de sombres cons, les petits roîtelets, sans aucune connaissance géopolitique pour les uns, néocons pour les autres, si ce n’est et l’un et l’autre.

Pour le reste, je vous laisse lire ce communiqué de Reuters, d’un ennui mortel qui me fait laisser tomber toute traduction, de peur de m’endormir sur le sujet.

Ce qu’il faut retenir est, que Trump, avant tout le monde, alors qu’il n’était qu’un homme d’affaires, avait alerté sur Ben Laden et ses intentions anti-américaines. Il avait prévu l'attaque du 11 septembre dans son livre "L'Amérique que nous méritons.", il fut contre la guerre en Irak en avertissant que déstabiliser la région deviendrait une calamité mondiale. Il a sut également voir d'autres événements géopolitiques. 

A l’attention de tous ceux qui conspuent Trump, plongés dans une coupable ignorance sur le personnage, le jour ou il sera président, ce que j’espère, vous verrez que le monde s’en portera mieux. In Trump I trust ! 

Hildegard von Hessen am Rhein

 

Commenter cet article