Comment les Frères Musulmans profitent des élections américaines !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Les « pressetituées » américaines sont toutes sur le chemin de guerre contre Trump. Au point qu’une vicieuse controverse montée de toute pièce par Killiary prend des proportions hystériques.  Cela dit, la presse alternative, très puissante, quand un New York Times, comme Libération, perd des lecteurs au point que ses jours seraient comptés, contre attaque en règle pour faire sortir la vérité sur cette nouvelle attaque anti-Trump sur fond de patriotisme militaire et d’islam. Et je dirai, pour en mettre une couche, comment les Frères Musulmans, patients, usent et abusent de la démocratie, en particulier celle très malade des Etats Unis, pour tenter leur conquête de ce qui fut un grand pays, impossible, il y a encore quarante ans à conquérir.

Depuis l’administration Clinton, en passant par Bush, pour terminer avec « l’islam friendly » Obama, l’Amérique est devenue le gruyère à pénétrer. Ce gruyère décomposé par le politiquement correct, où les avis contraires sont immédiatement trainés dans la boue et désignés de « conspiration », ou règne mensonge et manipulation. Un politiquement correct partagé par la droite comme par la gauche. Heureusement Tsunami-Trump est arrivé ! Mais quel chemin de croix pour ce grand patriote !

Selon le répertoire de référence des ONG aux USA, Guidestar, en lien, 1271 organisations islamiques saupoudrent le pays. Pour elles, il faut agir durant ces élections. C’est le moment ou jamais ! Surtout que Trump est seul à faire des déclarations tonitruantes contre l’islam. L’islam, associé à tous ces idiots utiles estime pouvoir arrêter le Tsunami tellement raaaaciste !

L’année dernière, le Prince Al Whaleed d’Arabie Saoudite s’était cru autorisé, en tant que méga investisseur aux US, d’intimer l’ordre à Trump de quitter la course à la maison blanche, mécontent qu’il était que la volonté de Trump est de bannir tous les musulmans « jusqu’à ce qu’on y voit plus clair ». Ce qui lui a valut une verte réponse du candidat. Une affaire vite oubliée. Une information chassant l’autre. Une tentative de haut niveau pour influencer les élections. Tentative avortée, puisque Trump est finalement devenu le candidat GOP contre l’ignoble Killiary, dont les supporters, les intérêts particuliers, ne cessent les coups bas qui coûtent des centaines de millions pour effacer de la surface américaine le tycoon. Des missiles qui ont raté leur cible … Voilà qu’un autre coup bas vient de sortir, sur fond de raaacisme toujours. Rien de nouveau sous le soleil anti Trump. C’est le père musulman d’un soldat étoilé post mortem, le Capitaine Humayun Khan, qui perdit la vie en Irak en 2004, qui est invité à intervenir à la tribune de la convention des Démocrates.

Khizr Kahn, c’est son nom, avocat de son état, accompagné de son épouse voilée fait, selon CNN devenue la Clinton News Network, un discours puissant durant la convention des démocrate et déclare qu’il intervient en tant que patriote musulman. Il est acclamé par les idiots utiles de la convention. En tant qu’avocat, il sait ménager ses effets …, voir vidéo en lien de CNN (Clinton News Network) et continue : « comme patriote musulman avec une totale loyauté à notre pays. » Et son discours immigrationniste est « puissant » comme le souligne CNN, j’ajouterai « dramatique » à faire pleurer dans les chaumières, puisque son fils est mort au champ de bataille pour « son » pays, l’Amérique ! Et le voilà, tranquillement, mais sûrement qui en arrive à attaquer Trump. « Si cela avait été du fait de Donald Trump, il n’aurait jamais été sur le sol américain. Donald Trump diffame constamment les musulmans » lance-t-il sur le ton de la parfaite victime etc etc., puis il continue d’un air docte et arrogant, soutenu qu’il se sent par les idiots utiles et leur "cheffe" en particulier, il s’adresse à Trump directement et questionne : « Donald Trump, avez-vous seulement lue notre constitution ? » et sort de sa poche de veste une copie de la constitution qu’il brandit dramatiquement en interpellant l’islamo-critique Trump, qu’il veut bien lui là lui prêter, sa constitution.  Tout cela toujours, sous les acclamations des idiots utiles. C’est un geste profondément vexatoire pour un ancien de la Wharton School, la meilleure des Etats Unis.

Mais voilà où le bas blesse. L’homme, ce Khizr Kahn, est un personnage plus que douteux. Pour ce genre, utiliser le cadavre de son fils pour enfumer les idiots utiles de gauche, n’a aucune espèce d’importance. Ce qui compte, ce ne sont pas les Etats Unis, mais la Oumma dans laquelle, le funeste, espère œuvrer à y inclure son « pays d’accueil », auquel il vient de déclarer sa « loyauté » en parfait maître de la taqqiah !

Alors qui est ce personnage utilisé par Killiary et qui se laisse volontiers manipuler, pour mieux manipuler lui-même ?

Et bien, tout simplement un avocat, défenseur de la charria, qui a des liens étroits avec l’Arabie Saoudite et qui facilite l’entrée aux USA aux Frères Musulmans.

Trump, dont les conseillers n’ont pas fait leur boulot, car, il ne s’est pas défendu ayant toutes les cartes en main. Ce sont les activités de Kahn qu’il aurait dû révéler, que tout un chacun peut trouver sur internet et y ajouter, que ce funeste personnage promeut la charria au sein même des Etats Unis, en tant qu’agent des Frères Musulmans, comme le révèlent tous les médias alternatifs les plus puissants en lien. Il est d’un soutien loyal aux « Open Borders » de Georges Soros et pour une immigration illimitée. Voilà comment Killiary veut gagner les élections, avec le soutien de nos bourreaux. Quand Trump rétorque que, s’il avait été Président, ce militaire n’aurait pas perdu la vie, car il était contre cette guerre qu’il n’aurait jamais engagée.  Cette monstresse est une honte pour l’Amérique toute entière, mais aussi une honte pour l’humanité !

En attendant, en France, les chaines d’informations en boucle nous font un festival anti-Trump, faisant croire que le magnat est désormais abandonné de tous, alors que le peuple est derrière lui. Encore une fois la preuve de l’arrogance de ces « pressetituées », pour lesquelles quelques milliardaires sont plus importants que le peuple. Elles sont paresseuses, menteuses, manipulatrices et mondialistes dans le déni de tout, y compris de la conquête islamique mondiale, avec ce funeste Pape en bannière de la respectabilité et du politiquement correct !   Réveillez vous Révoltez vous ! 

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article

PhilNice 03/08/2016 17:05

J'ai adoré "’islam friendly" au sujet d'Obama !
Je ne sais si vous aviez vu le Polonium ou Natacha Polony recevait Alexandre Astier, ce dernier racontait qu'il avait été invité à un apéro par ses voisins, et de demander en quel honneur? ben pour fêter l'élection d'Obama. Il était catastrophé le Astier... il a du reste qualifié tout ces gens de génération "sympathique". Il est d'une politesse rare mais d'une acidité qui n'a pas d'égal.