Contre le peuple et la démocratie, les forces du mal fomentent un gros coup contre Trump !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Le fils réaliste et pragmatique de Jeb Bush, Georges P. Bush, qui exhortait samedi dernier les Républicains à se réunir autour du candidat Trump n’aura pas été entendu. Mon article précédent en lien pour mémoire.  

Les traitres à la nation américaine, issus du camp des républicains, entament une guerre totale contre le candidat désigné, Donald Trump. Leur imagination, leur hargne et leur trouille de voir leurs privilèges s’évanouir, sinon amoindris,  sont loin de s’essouffler ! Les forces du mal du N.O.M. (Nouvel Ordre Mondial) s’unissent, si bien dans le camp démocrate que républicain contre Trump.

C’est ce que vient de nous apprendre « Political Insider » et le « Wall Street Journal ». Je ne vais pas énumérer le parcours du combattant de Tsunami Trump, je l’ai fais hier dans la chronique sur Georges P. Bush. Et si Trump devait triompher à la fin de cette course de gros obstacles, ou tout l’establishment néoconnien de Washington lui tombe dessus, sauf le peuple, dont il est la voix, ce qui devrait être considérable en démocratie, l’on pourra dire que l’Amérique est redevenue une grande démocratie et que Donald Trump pourra être qualifié de « surhomme » dans l’imaginaire collectif mondial.  

Une telle violence électorale est du jamais vu dans l’histoire politique américaine. Jamais non plus, on aura vu les intérêts particuliers de Washington avancer à découvert, avec le soutien de 90% des médias, appartenant à seulement 6 grands groupes mondiaux, qui n’ont que faire de l’Amérique, mais tout du monde, qui se moquent totalement du peuple, assurés qu’ils sont que les quelques éclairés qui ont mis à jour leurs ambitions funestes ne pèsent pas lourd face à leur puissance revendiquée avec une arrogance sans limite, comme le monde  …

C’est donc un républicain anti-Trump, Evan McMullin, vétéran de la CIA, directeur politique de la Maison de Représentants de son état, diplômé comme Trump de la Wharton School, ancien de chez Goldman Sachs, ce qui explique les choses, qui se présente ce matin à la présidence. Il doit annoncer sa candidature indépendante, soutenue par un stratège du parti républicain, Rick Wilson. Sa candidature pourrait avoir un impact dans des états comme l’Ohio, la Virginie et le New Hampshire croit savoir le WST, ajouté qu’il est capable de récolter du gros pognon et assurer une bonne organisation … On en doute pas pour un ancien de chez Goldman Sachs ! Ils avancent à découvert comme dit plus haut, avec un mépris choquant du peuple et de la démocratie. Le Nouvel Ordre Mondial insolent n’abandonne jamais, Trump non plus et je lui fais confiance pour contourner les obstacles, pour avoir la satisfaction de pouvoir dire ; oui, c’est un surhomme à la mesure des enjeux, à la mesure de l’Amérique. Trump est un roman à lui seul. S’il devait perdre, ce sera avec les honneurs. Désormais, ce n’est en effet plus un combat entre droite et gauche, mais entre forces du bien et forces du mal. Je parie qu'ils n'iront pas loin ! 

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article

brandenburg 10/08/2016 16:31

Chère Madame,votre connaissance de la "démocratie" américains est un peu naïve.
Je n'en donnerai pour preuves que deux exemples certains:
1 Dans le combat Nixon-Kennedy de Novembre 1963 c'est Nixon qui l'avait emporté mais comme il l'écrit dans ses "Mémoires",les trucages habituels des démocrates en tous genres-bourrages d'urnes,faux éleccteurs,etc-furent la cause de sa défaite et selon ses propres dires il s'est tu pour "ne pas mettre en cause les institutions américaines" en pleine guerre froide.Il a ensuite eu deux fois sa revanche mais a du démissionner à la suite des maneouvres des démocrates,grâce déjà au Washington Post et à son journaliste corrompu Woodward, à propos d'un incident mineur et courant dans ce pays comme dans toutes les démocraties,l'espionnage du parti adverse:voila à quoi se réduit en réalité le Watergate mais la meute avait été lâchée contre lui,notamment car il avait réussi à mettre fin à la guerre du Vietnam et à sa reconnaissance de la Chine populaire ce qui avait déchaîné contre lui les néo-cons de l'époque,républicains comme démocrates;
2 En 230 ans d'existence,les états désunis ont connu 210 ans de guerre et 200 depuis 1945, 200 guerres toutes perdues sauf contre l'ile de la Grenade et Panama avec dans ce dernier cas notamment les résultats que l'on sait,avoir fait de ce petit pays un gigantesque paradis fiscal mondial;quant à l'urss, elle s'est écroulée d'elle-même,après les coups portés contre elle par Saint Jean Paul II et le bluff de Reagan avec sa "guerre des étoiles" que les américains n'avaient bien sûr pas les moyens de financer mais le coup de poker menteur a marché vis-à-vis d'un pays exsangue; etc,etc-et je passe sur les centaines de coups d'Etat soutenus par eux et même par Roosevelt contre la France de de Gaulle auquel il suscita un adversaire-marionette Giraud puis après cet échec,eut la volonté de soumettre la France à l'Amgot,des fonctionnaires américains, et déjà les billets remplaçant le franc avaient été fabriqués quand de Gaulle mit le holà!
Bref,la voilà "la première démocratie du monde"-une oligarchie corrompue comme toutes les démocraties,de Périclès à Athènes,en passant par la "démocrate" Angleterre impérialiste avec ses "Bourgs pourris" et la corruption généralisée de son Parlement comme sous William Pitt junior,jusqu'à la troisième République française et ses scandales de corruption à répétition comme dans l'affaire de Panama et mille autres.
;

Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein. 11/08/2016 07:29

Monsieur, vous avez le droit de vous exprimer sur mon blog, y ajouter des commentaires avisés, et surtout citer vos sources sans lesquelles vos apports sont sans aucune valeur, mais certainement pas de m'insulter de naïve. Adoptez un autre ton, ou je vous efface en tant qu'abonné.