Le Général Michael Flynn avoue qu'il a participé à la création de l'EI, sur Al Jazeera.​

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Puisque mon blog les informations sont gratuites, je me refuse de présenter désormais des traductions d'informations et en particulier de vidéos. Tout cela prend beaucoup de temps. Le temps étant de l'argent. Je laisse cette appréciation à la réflexion des lecteurs, visiteurs et abonnés.

 Au risque de perdre des lecteurs, visiteurs et abonnés, je déclare que, ceux qui visitent ce blog, doivent maîtriser l'anglais pour certaines informations diffusées ici. Ceux qui sont intéressés et qui veulent vraiment en savoir plus, qu'ils me le fassent savoir, ils peuvent contribuer pour être informés. C'est laissé à l'appréciation de chacun. Personne ne veut soutenir le blog financièrement pour que je traduise ? Le blog restera en l'état. Ceux qui veulent en savoir davantage et demandent que je me donne la peine de traduire, leur contribution sera bienvenue et je ferai le job à hauteur de leurs contributions. Cela étant dit ...

Ici, la formidable franchise du Général Michael Flynn qui avoue, de manière différente de Trump, lequel, je le souligne Flynn soutien, voir mes précédentes chroniques sur lui et surtout son discours de soutien à Trump. 

Flynn déclare que l'histoire ne sera pas clémente avec l'Amérique sur ses guerres au Moyen Orient inaugurées par les différentes administrations qu'il a servi. 

On aimerait voir un homme de sa condition, en France, membre retraité au non de la "grande muette", s'ouvrir avec autant de franchise sur les fautes des gouvernements Sarkozy-Hollande qui furent et sont encore, les caniches des néocons de Washington. 

Une interview sur Al Jazeera qui doit être vue et doit tourner pour ceux qui maîtrisent l'anglais. Formidable ! Sauf que l'interviewer interromp sans arrêt quand l'interviewé ne perd jamais patience et l'important est qu'il parle de l'islam, alors que l'interviewer essaye de lui faire dire qu'il y a une différence entre islam et islamiste. Un sentier que le Général se refuse de suivre avec un sang froid remarquable. 

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article