Les "pressetituées" compassionnelles avec les agressions antimusulmanes.

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Décidément, si la situation semble irréversible à cause de plus de quarante années de flux migratoire islamique par le regroupement familial, dont sont coupables les Giscard-Bouygues, les "pressetituées" la rende plus irréversible encore par leurs commentaires islamo-collabos.

Ce matin, sur France Musique, on répercute sur un ton compassionnel, que des new yorkais s'en sont pris à des musulmans. Ces mêmes médias, laconiques, rapportent que des jeunes corses se sont défendus contre des hordes musulmanes sur la plage de Sisco, lorsqu'il est établit que les agresseurs furent ces musulmans, mécontents que des jeunes de souche photographient leurs femmes en burqini. 

Je vois passer des twitts en provenance de membres du PC qui crient au racisme ! Ah bon ! Et les mêmes qui tuent les nôtres, sont quoi ? Le pire est que, lorsqu'il y a des attentats contre les nôtres, il est toujours fait mention de victimes musulmanes. Ce qui signifie que ces victimes là, sont différentes ? Plus précieuses que les nôtres ? Assez de ces commentaires dangereux qui victimisent les musulmans, lesquels, sont passés maître en art de se victimiser.

Il ne faut donc plus s'étonner que les de souche ici et ailleurs commencent à réagir contre les agresseurs que sont les musulmans, avec lesquels ils ne veulent plus vivre. Je ne veux plus vivre avec eux non plus, sauf avec ceux qui se conforment à nos valeurs occidentales et qui se lèvent contre leurs agitateurs. Ceux là, l'on peut les compter sur les dix doigts de la main.  Ils nous font la guerre, il nous faut répondre, nous défendre. Et si l'état est incapable de nous protéger, il faudra bien que nous prenions notre destin en main. 

Les corses montrent courageusement le chemin. Il est à espérer que la police se tienne de leur côté et désobéisse au funeste personnage qui nous "sert" de ministre de l'intérieur.

L'islam doit être interdit, les mosquées détruites ou transformées en autres utilités. L'on interdit bien des sectes qui causent mille fois moins de dégâts.

Arrêter de commercer avec les états qui financent le terrorisme comme l'Arabie Saoudite et le Qatar, serait déjà un signe fort. Cependant, la fange politique est tellement corrompue, qu'il ne faut pas compter sur elle.

Même si réticente, j'appelle à voter FN, il nous faut bien faire l'expérience de gens qui n'ont pas créés les problèmes, car les problèmes ne se résoudront pas avec ceux qui les ont créés.

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article