Bercoff, homme de bon sens qui s'entretient avec Trump, autre homme de bon sens.

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Bercoff, homme de bon sens qui s'entretient avec Trump, autre homme de bon sens.

Contre tous les "spécialistes" qui le donnaient mort et enterré après le premier débat GOP, Bercoff et moi devions êtres des rares à croire qu'il serait nommé candidat des Républicains. Nous avions raisons. Puis, l'ami André s'en est allé voir le Gargantua à New York et nous a, seul journaliste français à l'avoir rencontré, le Gargantua, rapporté un brillant numéro dans Valeurs Actuelles. Bercoff, au moins, va mouiller la chemise, contrairement à tous ces confrères d'une paresse lamentable, soumis au politiquement correct. Et je vous demande d'entendre les questions stupides auxquelles Bercoff doit faire face, c'est le dégro zéro du journalisme ! Sotto comme Tarlé manquent d'imagination dans leurs questions ...

Il y a quelques jours, nous évoquions la présidence des US et convaincue, je lui lance que Trump gagnera. Et le Bercoff de m'interroger, comme si j'étais Madame Soleil: "Tu crois ?" Il doute encore. Peut-être a-t-il des éléments que j'ignore, mais à suivre quotidiennement les choses que j'analyse,  je n'ai pas peur de le dire, que j'y ajoute un zeste d'irrationnel qui m'habite. Encore une fois, je le dis, Trump ira à la Maison Blanche, car c'est le peuple qui l'y portera. Malgré les commentaires mensongers des pressetituées françaises qui colportent qu'il est détesté, pour minimiser la réelle détestation de Killiary. Certes oui, le Gargantua est détesté, par les pressetituées qui font partie intégrante du système de corruption généralisé, mais Gargantua toujours, est adoré du peuple. Pour la Killiary c'est tout le contraire et malgré les pressetituées qui la soutiennent, ce qui à mes yeux est un vrai déni de démocratie, de malhonnêteté, les "bouseux" américains sont peut-être stupides, mais pas tant que ça. Ils en ont ras le bol.

L'ouvrage Bercoff sur Trump est un MUST ! Aux éditions First. J'ai vu que la couverture médiatique de l'ouvrage est fantastique, ne manque plus qu'un livre à charge contre les Thénardiers de la Maison Blanche qu'étaient les Clinton, mieux encore, les Bonny & Clyde impunis des Etats Unis ! Je l'ai écris, mais les éditeurs sont très réfractaires, car: "ils ne veulent pas contribuer à un ouvrage qui pourrait faire gagner Trump." Ajouté que c'est Bercoff qui doit en faire la préface, nous deviendrions un "couple" maudit.  

Entre Clinton et Trump, ce n'est plus une question de gauche ou de droite, mais une question du bien contre le mal absolu que représente cette sorcière et son mentor le Satan Soros.

Hildegard von Hessen am Rhein

Bercoff, homme de bon sens qui s'entretient avec Trump, autre homme de bon sens.

Commenter cet article