BHL fait virer Richard Millet du Point, Valeurs Actuelles l'accueille.

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

En voilà un, ce Richard Millet, sur lequel il sera tiré, même mort ! Heureusement qu'il y a des éclairés dans la presse, comme Valeurs Actuelles, dont la qualité ne cesse de progresser et les ventes qui vont avec, quand les autres tombent dans les limbes noires de l'érosion d'un lectorat qui ne s'en laisse plus compter.  

Ce trou du cul de BHL au service du N.O.M (Nouvel Ordre Mondial) guidé par Washington a eut la peau de Millet en le faisant virer du Point. C'est Valeurs Actuelles qui reprend le relais Millet et c'est tant mieux.

J'en profite pour vous faire partager une de ses chroniques, toujours brillante, clairvoyante dont je partage les propos, comme souvent les chroniques qu'il livre. Et puis le style !  Nous ne sommes pas du même monde, mais nous pensons pareil, ça créé des liens. Des liens interrompus en ce moment, car une grande déception nous est tombée dessus.

Sans emploi, j'avais réussi à convaincre un éditeur de lui offrir le poste qu'il avait chez Gallimard. C'est un éditeur moyen en matière de chiffre d'affaire, mais qui eut l'intelligence de percevoir, qu'engager Millet ne pourrait que profiter financièrement à sa maison, vu les exploits qu'il accomplissait chez Gallimard. Et bien non, cet éditeur, sans m'en avertir, lui a signifié par un mail qu'il ne m'a même pas mis en copie, qu'après avoir fait leurs comptes, il n'était finalement pas possible de donner suite à ce projet "en ce moment".

Bref, un grand nombre d'éditeurs sont devenus des boutiquiers ou des pleutres, comme cette petite maison d'édition qui s'était engagée à éditer "Le facisme islamique" de l'auteur germano-égyptien, Hamed Abdel Samad, et faisant de gros excréments dans sa culotte, par peur de représailles islamiques et surtout "pour ne pas servir la soupe au FN" a rompu ses engagements. Cette "courageuse" maison d'édtion s'appelle Piranha ..., je lui conseille de changer de nom, car l'attitude n'a rien d'un piranha s'en est même une insulte aux piranhas. 

Et je vais pleurnicher à mon tour, aucun éditeur ne veut publier mon document sur les crimes et délits des Clinton que j'ai intitulé: Les Clinton, Thénardier de la Maison Blanche. Les raisons sont les suivantes: pour Michel Lafon, "quelle horreur ce Trump", pour Jean-Daniel Belfond: "Jamais je ne dirai du mal d'Hillary", pour ce vieux monsieur qu'est Claude Minéraud de La Différence, me dit méchamment: "Je refuse de publier un document qui pourrait faire gagner Trump", un éditeur ami me dit "que ce n'est pas son créneau", Fayard déclare être déjà l'éditeur d'Hillary, argument que j'admets, vu ce que je lui met dans la gueule, en provenance de sources solides. Jean-Cyrille Godfroy a rétropédalé, alors qu'il voulait, mais après conseil de son avocat, qui aurait prit peur d'éventuelles poursuites, c'était fini. Les éditions de Minuit souhaitaient un document sur la corruption en Amérique en général, omettant que la corruption vertigineuse a commencé par les Clinton, d'autres éditeurs feignaient ne pas croire un mot de ce que j'écrivais, même avec les sources les plus sérieuses en référence, avec Max Milo c'est aussi parti en eau de boudin, bref ils haissent tous Trump, sont tous les défenseurs du politiquement correct et je n'y peu rien contre. Quand Trump sera élu, ils l'auront tous dans la gueule et ça me rend "schadenfreudig". Bref, je m'égare, voici le texte de Richard Millet en lien.

Hildegard von Hessen am Rhein

 

Discours Trump hier, il sera président, je le dis depuis le début et ce sera le cas !

Commenter cet article