Si Trump gagne les élections, ce que je crois, Marine sera présidente de la France.

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

C'est un discours impressionnant qu'elle vient de nous livrer. Il faut le dire, les envolées de Marine le Pen furent "trumpiennes", tout en restant très françaises puisqu'il s'agit de la France et de sa grandeur, qu'elle voudrait réinstaurer, comme Trump qui veut redonner sa grandeur à l'Amérique. Comme Trump, elle mettra le TAFTA à la poubelle, comme Trump, elle conteste l'OTAN, comme Trump, elle dénonce l'immigration qu'elle intitule regrettablement de "submersion" un mot qui devrait, dans sa bouche devenir "invasion", comme Trump, elle dénonce l'islamisme radical, la seule différence avec ma pensée qui consiste à croire que l'islamisme radical est l'islam tout court. Dans une précédente chronique ici, j'exprimais ce que j'attendais d'elle. En lien. C'est presque ça, ce discours qu'elle vient de livrer. Elle dénonce, comme Trump, le politiquement correct. Comme Trump, elle dénonce les pressetituées.  Comme Trump elle veut donner la voix aux sans voix. Mais hélais, si elle se dit libre de tout et ne cherche pas à plaire aux médias, Trump a de l'argent qu'elle n'a pas pour arriver au pouvoir. Alors, comme pour Trump, elle est détournée, méprisée, insultée, biaisée par les pressetituées. En conséquence, espérons que Trump gagne les élections contre cette corrompue de Killiary, dont le destin devient de plus en plus précaires, malgré les couvertures des pressetituées françaises.  Car, s'il gagne, Marine le Pen a toutes les chances de de venir la prochaine Présidente de la France. Pour terminer, j'ignorai que Sarkozy était allé, "secrètement" faire allégeance à Salman au Maroc. N'ayez pas la mémoire courte, lorsque vous irez voter, cette fange corrompue doit disparaitre, si bien à Paris qu'à Washington. Ensuite, l'Allemagne suivra, avec une AfD de plus en plus influente,  puisque la Grande Bretagne a fait son Brexit et s'en porte très bien, malgré les mensonges persistants des pressetitués. Comme Trump, elle doit encore mouiller la chemise pour arriver aux plus hautes fonctions. Car les pressetituées déroulent le rouleau compresseur contre l'une, comme contre l'autre. Aux deux peuples de ne pas être dupes. Ce discours de Marine le Pen rend tellement ridicule la fange de gauche comme de "droite" avec leurs primaires qui ressemblent au cirque Barnum, qui nous démontrent qu'ils veulent tous aller à la soupe. 

Pour ma part, à ce jour, à moins qu'il n'y ait du changement, j'apporterai ma voix à Marine le Pen en déclarant, comme je le pense, en persistant et signant, que Philippot reste son maillon faible.

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article

Arnaud 06/09/2016 17:16

Il n'est pas dit qu'après Farage et Trump, suive Le Pen.
Thatcher a été élue en mai 1979, Reagan a été élu en novembre 1980, mais sept mois plus tard, la France est passée de Giscard... à Mitterrand !
La France fonctionne autrement. Il y a sans doute des dizaines de raisons à cela : le succès différé du gauchisme 68ard, l'hégémonie parisienne dans les médias, l'absence de Dieu dans le discours public… surtout, le tournant anglo-saxon de 79-80 et de 2016 a une raison : les intérêts communs de la City et de Wall Street, qui n'hésitent pas à changer de fusil d'épaule pour conserver et élargir l'hégémonie bancaire.
La France est dépassée. Elle suit le capitalisme mais il n'y a plus de capitalistes français. Mitterrand avait fini par adopter le programme néolibéral contre lequel les ouvriers l'avaient élu... Hollande c'est un peu pareil. Des beaux parleurs. Ce qui compte, ce sera l'équipe présidentielle, et ses allégeances.

Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein. 06/09/2016 20:21

Cher Arnaud, les temps ont considérablement changés depuis Mitterrand. La mondialisation bat son plein et pas pour le meilleur. Les élections américaines, tous les observateurs éclairés du monde le disent, sont historiques, alors que celles dont vous parlez, n'avaient pas le même impact mondial. La Russie existe de nouveau, la Chine est devenue puissante et Clinton a vendu l'Amérique à la Chine avec le traité NAFTA. Donc, je me permets de ne pas être d'accord avec votre commentaire pessimiste. Quant à moi, je déclare depuis toujours que Trump sera Président, ce qui changera considérablement les choses, non seulement en Occident, en Europe, mais dans le monde. Sa dernière déclaration étant rassurante: "J'expulserai tous les illégaux bien pus vite que vous ne pourrez tourner la tête." Dont acte.