Trump accusé de se faire soutenir par un repenti du KKK, quand cinq Présidents US étaient issus du KKK et que le KKK finance Killiary !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Les « pressetituées » n’épargnent rien à Trump, qui vient déranger l’establishment mondialiste avec son « America First » ! Outre, être accusé d’être un Hitler, comme son futur homologue Vladimir Poutine, ils-y vont même avec l’insulte de fascisme, le comparant à Mussolini. Bizarre que cet establishment mondialiste marxiste, communiste, dont est Bernie Sanders, Hillary Clinton et son mari et les médias menteurs qui les soutiennent pour cracher sur le Gargantua populiste, font l’impasse sur leurs idoles, dont les morts rassemblés dépassent ceux du nazisme et du fascisme, du genre : Lénine, Staline, Trotzky, Mao, Pol Pot, ou bien Xi Jinping ou les monarchies islamiques sunnites et chiites qu’ils servent !  

Non, non, rassurez vous, je ne suis pas en train de vous dire que je préfère la peste au choléra, mais un moment donné, il faut dire stop aux manipulations mensongères, qui ne servent que certains au détriment de l’intérêt public. Car c’est bien de cela qu’il s’agit. La France et l’Europe, sont un copié/collé de Washington.

Ce qui a le dont de m’énerver, est que ces médias marxistes, qui couleraient même Israël sans sourciller, seul état démocratique dans un océan sunnite-chiite agressif qui n’aspire qu’à sa destruction, accusent en chœur le Donald d’être raciste, parce que David Duke, qui était membre, il y a quarante ans du KKK, repenti, appelle à le soutenir et que cela embarrasse le Donald, qui n’a pas l’air de bien connaître l’histoire de son pays et du KKK, sinon il aurait répondu coup pour coup en déclarant, par exemple, que cinq de ses Présidents, William McKinley, du parti Républicain, Woodrow Wilson, un raciste pur et dur, auquel on attribua le Prix Nobel 1919 ! Comme quoi ce Prix Nobel est une vraie foutaise. Et de quel parti était ce « gentil » Président ? Je vous le donne en mille ! Du parti Démocratique,  Warren G. Harding, du parti Républicain et  Harry Truman, Président Démocrate lui aussi, bombardeur atomique du Japon, était lui aussi un ancien membre du KKK, comme nous le révèle le journal en ligne nigérien « The Trent » en lien. 

Dans le livre qu’évoque le journal en ligne « The Trent » nigérien, « Setting the Record Straight : American History in Black & White » (Mise au point: Histoire américaine en noir & blanc), l’auteur américain, David Barton, ancien membre du parti Républicain détaille l’histoire politique du KKK. Barton révèle que durant l’administration de ces Présidents, 4743 personnes furent lynchées, que ce sont les Républicains qui ont voulu faire passer une loi anti-lynchage, que les Démocrates ont réussi à arrêter avec succès.

Par ailleurs, Barton souligne que le Klan trouve ses racines dans le parti Démocrate et que le premier « grand génie » du KKK, Nathan Bedford Forrest, lieutenant général confédéré fut honoré pour son leadership durant la DNC (Democratic National Convention) en 1868. Pour ceux qui veulent se convaincre que les racines du parti Démocrate ne sont pas racistes, il suffit de noter que pas un seul Démocrate n’a voté pour le 14ème amendement, qui garantissait la citoyenneté aux esclaves. Barton déclare entre autre : « Même si cela est dissimulé aujourd’hui, des documents historiques sans équivoque démontrent que le Klan fut inauguré par les Démocrates et que le KKK a joué un rôle proéminent au sein du parti Démocrate.

Lyndon B. Johnson, autre démocrate était un raciste déclaré, si l’on en croit le « The American Mirror » en lien.

Ces cinq Présidents US seraient-il plus respectables que Donald Trump, étranger au sérail politique de Washington, homme d’affaire à succès, qui n’a jamais appartenu au KKK et qui n’est certainement pas raciste, comme veulent le diaboliser les « pressetituées » ? D’ailleurs, une de ses filles à épousé un juif !

Que dire des relations Killiary, pour laquelle, nous le savons, l’argent n’a pas d’odeur, puisque le KKK qui a contribué à sa candidature, modestement, mais contribution tout de même à hauteur de 20 k$ ! En lien.  Et que le KKK déclare nettement ne rien vouloir avoir à faire avec David Duke et pour cause, il semble être repenti du KKK depuis 40 ans. Revenu à la raison, il appelle à voter pour Trump, avec lequel, dit-il ne pas partager toutes les options.  En fait David Duke est un défenseur des américains-européens. C’est son droit non ? Quand de l’autre côté on prêche le multiculturalisme mondialisé et la destruction des valeurs européennes qui ont éclairées le monde, en se servant de l’islam tout aussi conquérant et mondialiste. J’ajouterai que dans le monde Occidental dans lequel je compte la Russie, Vladimir Poutine est bien le seul à défendre nos valeurs culturelles et chrétiennes et c’est une agnostique-laïque qui s’adresse à vous ! Nous avons plus en commun avec la Russie que les « pressetituées » d’ici et de Washington diabolisent à mort, parce que la Russie refuse de se plier au diktat du NOM (Nouvel Ordre Mondial), lequel, cela va de soit, sera sous l’égide US ou ne sera pas. Alors, comme pour Trump, ils traitent Poutine d’Hitler. Ca en devient ridicule. Le NOM n’aime pas les hommes forts, que s’ils sont issus de leur sérail pour faire plier le monde et l’asservir à leurs intérêts. De ce fait, ils rejettent la multipolarité, doctrine Wolfowitz, qui balançait entre le parti Démocrate et Républicain .…

Trump, intimidé, ça lui arrive, par le terrorisme intellectuel du politiquement correct, lorsque la question lui fut posé sur le soutien que lui apporte David Duke, gêné, il  mit du temps à déclarer ne pas connaître David Duke, qui a appartenu, comme dit plus haut, il y a 40 ans, au KKK, qui l’a quitté, car il détestait les actions violentes de cette « confrérie ». Donald Trump ferait bien de s’entourer de conseillers cultivés, qui auraient put faire référence à ces cinq Président US racistes issus du KKK. Et surtout lui remettre en mémoire qu’historiquement le KKK trouve ses racines dans le parti Démocrate !   En lien audio les déclarations en direct de David Duke pour une station radio suédoise, qui n’a rien du grand méchant loup que les « pressetituées » marxistes américaines nous présentent. Duke est un homme cultivé, lui.  Sauf qu’il oublie de citer l’auteur, son compatriote, David Barton et les cinq Présidents US issus du KKK. Un oubli certainement. En lien, uniquement destiné aux anglophones.

Qu’on aime ou non Trump, le fait est, qu’il dérange puissamment les intérêts particuliers, dont les « pressetituées », qui en sont partie intégrante, et j’ai le regret de le dire, ces médias tenus par des juifs marxistes, ces mêmes qui feraient disparaître Israël sans sourciller. Ce qui me fait dire que la gauche est le mal absolu et qu’heureusement ces juifs là ont des contradicteurs de l’autre bord qui les empêchent de développer leurs funestes desseins mondialistes, ou un être humain devient interchangeable. Une sorte de melting pot racial, sans sexe, malléable, corvéable, au service de ceux que je dénonce sans me laisser intimider par leur terrorisme intellectuel, leurs prochaines insultes de racisme ou autres joyeusetés, dont ils sont coutûmiers. Jamais je ne perdrai mon temps à justifier mes convictions, comme Staline déclarait si bien : « Accusez vos adversaires de fascisme… Le temps qu’ils se justifient, vous aurez tout le loisir de leur porter de nouvelles attaques. »  En revanche, je suis ouverte au débat.

En France, ce sont les BHL, Glucksman, Mink, Attali, Tubiana, Fourest-Venner, Bergé, Drahi, Askolovitch, (payé par le Qatar), Plenel, Mélanchon et autre Pierre Laurent,  DSK chantre le la mondialisation, Ali Juppé, celui de « l’identité heureuse » et son rival, le loser Sarkozy, la liste n’est pas exhaustive, qui en sont les fers de lance, comme les associations racistes anti-blancs, subventionnées par nos contributions fiscales, que sont les SOS racisme de Sopo ou autres LDH de Tubiana et désormais les CRAN et autres LDJM (Ligue de la défense des musulmans) et autres associations islamiques dont les noms m'échappent en écrivant ses lignes, qui oeuvrent activement à la conquête de l'islam en France, en intimidant et poursuivant toute tête qui résiste à de leur conquête, couverte par nos "pressetituées"islamo-collabos !  

Tout ce monde fait bon ménage pour intimider, diaboliser, terroriser, poursuivre en justice dans le but de les ruiner économiquement, ceux qui ne sont pas d’accord avec eux. A savoir, ceux qui résistent à la mondialisation, à la conquête mondiale de l’islam et qui veulent garder leur hétérogénéité.  Autant dire que la liberté d’expression n’existe plus.

Nos « pressetituées » ont prit le pas de celles des Etats Unis, dans un esprit de mondialisation à leur façon. Le NOM (Nouvel Ordre Mondial), dont le Satan Soros, classé à l’extrême gauche est le leader global incontesté. Je n’oublierai pas les Henri de Castries, Président de Bilderberg et Jean Claude Trichet, Président de la Trilatérale, petite sœur de Bilderberg.  

Les populistes sont heureusement là pour veiller à ce que leur hétérogénéité soit gardée intacte. C’est de plus en plus difficile, mais l’espoir n’est pas perdu, comme le démontre le succès du parti populiste allemand, AfD, (Alternative für Deutschland) de Frauke Petri qui vient de mettre une claque à la Merkel pour sa folle politique migratoire. Et en France, nous avons le courageux Robert Ménard qui s'exprime dans ce sens, de l'hétérogénéité, bien entendu, à son tour insulté. En lien.

C’est aussi la raison pour laquelle, le populisme, à mes yeux, est loin d’être un péché. Car, nous le constatons chaque jour, la diversité est source de conflits et violences en tous genres et je m’exprime modérément. Contrairement aux populistes, je dis que l’immigration illégale est aussi dangereuse pour notre hétérogénéité que l’immigration légale.

A l’immigration, j’oppose, que les peuples européens refassent des enfants. Point barre. Il s’agit de notre civilisation qui a tant apporté au monde, en littérature, philosophie, musique, architecture, sciences, droits humains etc.  Le Japon semble le seul pays, avec la Chine, Israël et la Russie à essayer de garder leurs peuples, leurs valeurs et leurs cultures, leurs religions homogènes. Le désastreux traité du NAFTA, signé par Bill Clinton, communiste d’origine, qui promettait richesses et emplois est un désastre pour les US, comme pour nous. Il a tout simplement vendu les USA à la Chine ! 

Les Chinois ont profité de la cupidité, de la bêtise de l’Occident et des US en particulier, pour en tirer profit, lorsqu’en Occident, Europe et US, les industries démantelaient les unes après les autres pour se délocaliser à leur profit et à notre désavantage, puisqu’ils créent chômage et pauvreté sans discontinuer. Surtout, lorsque Bill Clinton les fit entrer en 2001 dans l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce).

Bref, qui est donc ce David Duke, cette « tâche immonde », « nauséabonde », qui fit un passage, comme ces Présidents US cités plus haut, mais je le souligne encore une fois, repenti et qui soutien la candidature de Donald Trump « à l’insu de son plein grès » ? Duke n’est pas n’importe qui.

Le Dr. David Duke est diplômé de l’Université d’Etat de Louisiane d’un BA (bachelor of art) en histoire. Ensuite, il poursuit son doctorat dans la plus importante université d’Ukraine, qu’il obtient en 2005.

Duke est un ancien membre de la Chambre des Représentants de Louisiane, il est l’auteur de différents ouvrages et, j’entends déjà les cris d’orfraies s’exprimer rien qu’aux titres de ses ouvrages : « Jewish Supremacism », « My Awakening » et « The Secret Behind Communism ».

Quand on reproche à Duke d’avoir été, comme des Présidents US, de manière passagère au KKK en 1970, on ne reprochera pas à Bill Clinton d’avoir été catalogué par ses professeurs d’Oxford, d’où il n’est pas diplômé, il faut le souligner, comme communiste, invité à Moscou, dans le meilleur hôtel, LE NATIONAL, destiné aux « huiles » soviétiques, comme espoir américain de la subversion communiste aux US. D'ailleurs, il organisait devant l'Ambasade américaine de Londres des manifestsations contre son pays sur la guerre due Vietnam. 

Lorsque je dis « on », je désigne les « pressetituées » américaines à 90% marxistes et qui appartiennent aux six plus grands groupes mondiaux : General Electrics, Disney, Viacom, Time Warner, CBS et Newscorp (en lien), parties en croisade contre Trump en essayant de l’intimider sur le soutien de Duke, lequel, n’est pas d’accord avec l’intégralité des déclarations de Trump, comme vous l’entendrez dans le lien audio d’une interview réalisée par une radio suédoise. En outre, les « pressetituées » dissimulent commodément le fait que, Bernie Sanders est un sioniste avéré et ancien trotzkiste, qui a voulut inaugurer un parti communiste. Ils dissimulent également que Ted Cruz est massivement financé par une partie la communauté juive marxiste. Dans ses délires anti-blancs, le bon Bernie a déclaré que les blancs ne savent pas ce que c'est la pauvreté ! Les bras vous en tombent., car d'abord c'est faux et que c'est non seulement un mensonge, mais aussi une vicieuse déclaration raciste anti blancs, où je ne m'y connais pas ... En lien sur "The Hill" ! 

Nous observons ce que le symbole de la puissance de Trump est devenu pour les américains privés de leurs droits. Nous observons comment son discours est différent avec ses critiques sans complexes contre l’immigration, les questions commerciales et la préservation de la culture américano-européenne. Tout ce qui est honni par ses adversaires qu’il faudrait désormais désigner comme ses ennemis car, selon les services de sécurité, protéger Trump représente trois fois plus de risque que pour Obama, pire encore, est, que les services déclarent ne pas avoir les moyens de le protéger correctement … On en tirera les conclusions que l’on voudra !

Jamais les supporters de Trump sont venus interrompre les meetings de son adversaire, alors que le contraire fut régulier et violent, surtout de la part des supporters de Bernie Sanders, financés par Georges Soros, le Satan !

En conclusion, il ne s’agit, dans ces élections mondialement historiques,  plus de gauche ou de droite, il s’agit tout simplement du bien contre le mal.

Hildegard von Hessen am Rhein

 

 

Commenter cet article